Journée internationale de la Fille : Le Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali prône pour l’égalité des sexes

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Fille, le Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali (CCNEJ-Mali), en partenariat avec Plan international, a organisé une série d’activités à Bamako pour un monde juste et égalitaire entre les filles et les garçons, pour promouvoir les droits des enfants, les droits de la jeune fille. Parmi les activités organisées par le CCNEJ-Mali figure « Le Take Over » qui consiste en une prise de pouvoir au sein des organisations (Institutions étatiques, entreprises privées, organisations internationales, etc.) pendant la journée du 11 octobre par des filles. C’est ainsi que des rencontres ont eu lieu, hier, mardi 13 octobre 2020, à la résidence de l’Ambassadrice de Suède au Mali sise au quartier Badalabougou de Bamako. C’était en présence de l’ambassadrice de Suède au Mali, Mme Diana Janse et des membres du CCNEJ-Mali.

Selon les organisateurs, l’objectif général de la journée est de donner la chance aux filles de libérer leur plein potentiel. Nènè Goïta, coordinatrice du Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali (CCNEJ-Mali), a fait savoir que cette rencontre avec l’ambassadrice de Suède au Mali entre dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la fille. Selon elle, le 19 décembre 2011, l’Assemblée Générale des Nations Unies a, dans la résolution 66/170, déclaré le 11 octobre, la Journée Internationale de la Fille afin de reconnaître les droits des filles et les obstacles particuliers auxquels elles se heurtent de par le monde. « Il y a une série d’activités que le Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali (CCNEJ-Mali) en partenariat avec Plan international a organisé pour un monde juste et égalitaire entre les filles et les garçons, pour promouvoir les droit des enfants, les droits de la jeune fille. On a remarqué qu’il ya beaucoup d’inégalités entre les garçons et les filles. Cette journée marque la prise du pouvoir par les filles (Take Over). On a saisi l’Ambassade de la Suède, c’est pour cela que nous sommes dans la résidence de l’Ambassadrice qui a été « remplacée » par un membre du Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali (CCNEJ-Mali), copier coller sur bamada .net en la personne de Mariam Aldjanabangou qui dirige l’Ambassade de la Suède pour cette journée qui va la permettre de croire en elle et d’inspirer d’autres filles », a souligné Nènè Goïta. Pour sa part, Mariam Aldjanabangou, chargé de la communication, de plaidoyer et des relations extérieures du Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali (CCNEJ-Mali), a indiqué que le « transfert de pouvoir » entre elle et l’ambassadrice de Suède au Mali a été rapide. Elle a eu le privilège et la lourde tâche de faire tout ce que l’Ambassadrice fait en une journée. Dans la journée du 13 octobre 2020, elle dit avoir rencontré le staff de l’ambassade de Suède au Mali, l’ambassadeur de Norvège au Mali etc. A l‘en croire, cette prise de pouvoir temporaire lui donne envie d’étudier encore plus pour occuper des postes de responsabilité. Elle a invité ses camarades jeunes filles à croire en elles-mêmes. Quant à l’Ambassadrice de Suède au Mali, Mme Diana Janse, elle s’est réjouie de la célébration de la journée internationale de la fille par le Conseil Consultatif National des Enfants et Jeunes du Mali (CCNEJ-Mali), avant de souhaiter l’égalité entre les sexes. Selon elle, l’Ambassade de Suède au Mali œuvre pour la participation des femmes au processus de paix au Mali. Durant cette rencontre avec les jeunes, elle a mis l’accent sur les droits des femmes.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.