Journée internationale de la femme : Les maliennes célébrées

Les activités commémoratives du 8 mars ont eu lieu le samedi dernier au palais de la culture Amadou Hampaté Ba. C’était sous la présidence du couple présidentiel, Ibrahim Boubacar Keita et Mme Keita,  Aminata Maïga en présence des membres du gouvernement.

 

FETE MARS JOURNEE INTERNATIONALE FEMME

Cette 20e édition de la journée internationale de la femme du Mali était placée sous le thème « paix et réconciliation : défis et enjeux pour une autonomisation accrue des femmes ».  Le thème international de la journée était : « Construire la paix dans l’esprit des femmes et des hommes ».

 

 

 

Plusieurs centaines d’hommes et femmes, habillés en « pagne 8 mars » ont pris part à la cérémonie.

 

 

L’occasion était bonne pour le ministre de la Promotion de la femme, de la Famille et de l’Enfant, Sangaré Oumou Bah et la présidente de la Cafo, Oumou Touré de sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur la situation des femmes du Mali. Elles ont interpellé l’autorité pour amélioration du statut des femmes.

 

 

Une délégation de l’organisation panafricaine des femmes est venue célébrer  la journée internationale de la femme aux cotés de leur sœur du Mali. Elles  ont honoré le président Ibrahim Boubacar Keïta.

 

 

 

Une projection d’un film documentaire de Fatoumata Coulibaly dite FC de l’ORTM qui retrace le parcours de Sira Diop Sissoko, une femme battante et pionnière qui nous a quitté l’année dernière.

 

 

 

Les  femmes maliennes  ont honoré les pionnières bâtisseurs du Mali rappelées au seigneur et celles qui vivent   à travers  Soumaré Assa Diallo, Kouyaté Bâ Tounkara, Traoré Mariam Traoré, Ouane Fanta Sangaré, Dembélé Bassitan Djiré.  Elles ont reçu des mains de la première dame, Keita Aminata Maiga, un tableau d’honneur à leur image.

 

 

De nombreux discours de la Cafo,  de responsable d’Onu-femme, de l’Organisation panafricaine de la femme, du ministère de la promotion de la femme, et du président de la République pour rendre un vibrant  hommage aux femmes.

 

 

Au cours de la cérémonie,  le président Ibrahim Boubacar Keïta à réitéré son engagement envers les femmes. « Je voudrais remercier toutes nos sœurs, toutes nos mères toutes celles qui nous on fait qui nous sommes aujourd’hui. Grace à vous je suis élu pour cinq ans. Ma considération pour vous est consubstantielle à mon instinct. Nous tacherons de faire en  sorte que ce pays soit respecter  dorénavant  dans la plus grande considération dans les régions, dans les sous régions, en Afrique dans les monde, et cela est aujourd’hui », a dit le président

 

 

 

«L’importance c’est que le pays avance et le pays avancera.  J’avance dans la paix, tout ce qui peut assurer la paix au Mali je le ferai. On sait également dans ce pays ma détermination, mon engagement à rendre justice aux femmes. Sur le plan intellectuel, la femme malienne est depuis longtemps ingénieurs, professeurs, médecins et de très bonne qualification », a-t-il ajouté.

 

 

La cérémonie a été l’occasion de lancer la première édition du concours « à la recherche des pionniers et pionnières bâtisseurs de notre patrie », dont les prix seront décernés le 31 juillet lors de commémoration de la journée panafricaine des femmes.

La journée nationale de la femme 2014 est placée sous le signe du retour définitif de la paix au Mali. Le ministère de la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant,  a rendu hommage aux femmes maliennes pour le rôle qu’elles jouent dans le processus de développement socio-économique et culturel du pays.

 

A rappeler que la journée du 8 mars tire son origine de la grande manifestation organisée par les femmes de New-York travaillant dans les industries textiles de Chicago en 1857.

Ces braves femmes ouvrières se sont soulevées pour protester contre les mauvaises conditions de travail et l’exploitation dont elles étaient victimes. C’est ainsi que le 8 mars, une manifestation fut organisée à New-York pour commémorer cette protestation des femmes.

Hawa K. Berthé

 

 

SOURCE: Nouvelle République
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *