Journalisme d’investigation en situation de conflit : La CENOZO outille une vingtaine de journalistes au Niger

Une vingtaine de journalistes du Mali, du Niger et du Burkina Faso prennent part, à Niamey, capitale nigérienne, depuis le lundi 09 décembre 2019, à un atelier de formation sur l’ « investigation en situation de conflit ». Ledit atelier a été organisé par la Cellule Norbert Zongo pour le Journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO).

 

Former les hommes de médias, promouvoir le journalisme d’investigation et produire des articles d’enquêtes de fond sur le sahel. Tel est le combat du titan de la Cellule Norbert Zongo pour le Journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO). C’est dans cette optique qu’elle organise cette formation de quatre jours qui a pris fin le jeudi 12 décembre 2019, à Niamey.

Le président du Conseil d’administration de la CENOZO, Moussa Aksar, a, dans son discours d’ouverture, insisté sur la volonté de son organisation à promouvoir le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest. Selon lui, l’heure est venue pour les journalistes de cette partie de l’Afrique d’apporter des changements à travers de grandes enquêtes. Parlant du thème de l’atelier : l’ «investigation en situation de conflit », le président du conseil d’administration de la Cenozo affirme que c’est un « thème qui est plus que d’actuel au regard de la situation qui prévaut dans le sahel depuis quelques années ». Cet atelier de formation de quatre jours permettra, selon lui, aux journalistes du Mali, du Burkina Faso et du Niger d’acquérir de bonnes connaissances en journalisme d’investigation, discuter avec les professionnels du domaine et emprunter le chemin de l’investigation.

Le Journaliste d’investigation nigérien, Moussa Aksar, a invité les participants à rejoindre le cercle des journalistes d’investigation de l’Afrique de l’Ouest.

Pendant les quatre jours de formation, les participants ont été outillés en, entre autres : conseils, formations et matériels indispensables pour couvrir les zones de conflits ; tour de monde des guerres et zones à risques ; Journalisme Embedded : échanges, erreurs à éviter ; journalisme d’immersion ; sahel, nouvelle terre du djihad ; …La formation était assurée par Oumarou Ouahamane, journaliste d’investigation.

À Niamey

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *