Institut national de prévoyance sociale (INPS) : La maitrise des charges techniques et administratives au cœur des débats

Les 80 – 81 conseils d’administration de l’Institut Nationale de Prévoyance Sociale s’est tenu le 03 Mars au siège de l’institution. Présidé par M. Mamadou Sinsin Coulibaly président sortant du conseil d’administration, en présence de Yacouba  Katillé nouveau président.

siege Institut national prévoyance sociale inps

L’institut national de prévoyance sociale  a pour mission de recouvrer les cotisations sociales assises sur les salaires des travailleurs et les revenus des non-salariés, servir les différentes prestations prévues par le code de prévoyance sociale au titre des prestations familiales, des accidents de travail et des maladies professionnelles, de l’assurance vieillesse invalidité et l’allocation de survivants ainsi que d’une action sanitaire et sociale.

Le président sortant du conseil d’administration M Mamadou Sinsin Coulibaly, dira que le conseil se tient à un tournoi décisif de l’évolution de  l’institut. L’INPS a entamé en 2015 une profonde mutation tant en ce qui concerne l’organisation que le fonctionnement de ses services mais aussi lui garantir une solidité financière.

Le budget de l’Institut National de Prévoyance Sociale de 2016 est arrêté en recettes à Cent Trente Milliards Cent Quatre Vingt Millions Cinq Cent Quatre Vingt Dix Mille ( 130 180 590 000) Francs CFA et en dépenses à Cent Dix Neuf Milliards Cinq Cent Quatre Vingt Trois Millions Quatre Cent Soixante Neuf Six Cent Vint Un (119 583 469 621) Francs CFA avec un solde d’exploitation prévisionnel de dix Milliards Cinq Cent Quatre Vingt Sept Millions Cent Vingt Mille Trois Cent Soixante Dix Neuf ( 10 597 120 379) Francs CFA. Ce budget est en augmentation de 5,85% au titre des recettes et 10,45% au titre des dépenses.

Selon lui, les activités de 2016 s’articuleront autour d’un certain nombre d’objectifs qui sont l’amélioration de la qualité des prestations services et de la gestion comptable et financière; la réactualisation du plan de développement informatique (PDI) ; la maitrise des charges techniques et administratives ; l’équilibre des branches ; la poursuite de la mise en œuvre du contrat d’objectifs et des moyens de l’AMO  entre autres.

Par ailleurs le nouveau président du conseil d’administration M.Yacouba Katillé se réjouit  de la confiance placée en sa personne. Il rassure le président sortant et les administrateurs qu’il ne ménagera aucun effort pour des objectifs de l’institut.

Boubacar Diam Wagué

Source: la sirene

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.