Inscription dans les Facultés de l’Université de Bamako : l’AEEM et l’administration extorquent encore et toujours de l’argent aux étudiants

Les inscriptions à l’Université pour la nouvelle année scolaire 2014-2015 ont débutédans certaines Facultés. Au niveau de la Faculté des sciences juridiques et politiques(FSJP), un nombre d’étudiants à inscrire par jour est décidé pour éviter toutdébordement. Or, le délai de l’inscription ne dure que deux semaines, ce qui pousseles étudiants à faire la queue pour s’inscrire le plus vite que possible.

Aeem syndicat etudiant eleve defenseur campus badala

L’Associationdes élèves et étudiants du Mali  (AEEM) sensée plaider leur cause, les arnaque aucontraire en complicité avec l’administration universitaire. Puisque le rang est kilométrique, les membres de l’AEEM suggèrent aux étudiants de payerchacun la somme de 1000 F CFA pour espérer s’inscrire. Celui qui riposte est dégagé deforce du rang et tabassé violemment au vu et su de tout le monde. Puisque l’administrationtouche sa part dans le racket, elle n’interdit donc rien à l’AEEM qui est considérée comme lareine de la colline de Badalabougou.

Déjà, de nouveaux bacheliers expriment leur regret d’avoir choisi la FSJP. Il  nous revientaussi  qu’à l’ex-CRSB (Centre d’Enseignement Supérieur de Bamako) sis à Sogoniko quiabrite actuellement la  FLASH, l’administration cette fois-ci  sans la complicité de l’AEEM,exige des étudiants désirant obtenir leur diplôme et relevés de notes, de verser la somme de2000 F CFA à la comptabilité de la Faculté, assortis d’un reçu de paiement.

Cela  est-il correct ? Les  étudiants  ont  plus  que  ras-le-bol  de cet  enfer. Le  ministre  del’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Me MountagaTall doit s’intéresserbeaucoup plus aux conditions de l’étudiant malien qui espérait  enfin voir du changementavec l’avènement d’IBK au pouvoir qui faisait croire qu’il va lutter contre la corruption. Or,celle-ci prend au contraire, du poil de la bête.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.