INPS : L’ambition démesurée du DGA Seydou Siaka Diarra tombe à l’eau !

Après avoir été directeur régional de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) à Kayes avant d’être directeur général adjoint, Seydou Siaka Diarra veut, coûte que coûte, être directeur général parce que c’est ce qui lui reste maintenant. Pour ce faire, tous les moyens sont bons pour occuper ce poste. Voilà, pourquoi, depuis le coup d’Etat du 18 août 2020 qui a renversé le régime d’IBK, il lorgne le fauteuil de Mme Sidibé Zamilatou Cissé. Et tous les moyens ont été mis en œuvre, à cet effet, pour débarquer cette bonne dame. Cela, avec la complicité de l’ancien ministre de la Santé et du Développement social, Mme Fanta Siby. Et une promesse aurait même été faite dans ce sens. Malheureusement pour eux ! Dieu faisant bien les choses, Mme Fanta Siby n’a pas été reconduite dans le nouveau gouvernement formé par Dr Choguel Kokalla Maïga. Ce n’est pas tout. Seydou Siaka Diarra a tout fait pour se rapprocher davantage des militaires afin de faciliter sa nomination. Hélas !

Aujourd’hui, tous les cadres de l’Inps sont au courant de ce dossier. Le hic est que Seydou Siaka Diarra traine des casseroles, notamment sur sa gestion lorsqu’il fut directeur régional à Kayes. “La gestion de l’actuel Dga, lorsqu’il fut directeur régional à Kayes, a été épinglée par le Bureau du Vérificateur Général dans son Rapport 2017. Selon ledit rapport, il devrait justifier plusieurs milliards de Fcfa au titre de la mauvaise gestion et des malversations. Et jusqu’à présent, la justice n’a pas encore vidé ce dossier”, précise une source proche de l’Inps.

La question est de savoir si Seydou Siaka Diarra continuera à nourrir cette ambition démesurée avec la nomination de Mme Diéminatou Sangaré à la tête du département de la Santé et du Développement social.

En tout cas, une personne avertie en vaut dix : la nouvelle ministre est réputée être “incorruptible”.    

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.