Impuissance sexuelle : un mal dangereux à ne pas dissimiler

Nombre d’hommes souffrent d’impuissance sexuelle mais préfèrent rester silencieux par honte de se faire indexer. Or, ce mal, non traité, peut s’avérer dangereux pour la santé et pour les couples.

« Il n’arrive pas à assouvir mon désir sexuel. Il est totalement faible au lit», ou encore « Son chat est incapable d’attraper une souris »… Voici des propos qui peuvent anéantir le moral d’un homme. L’impuissance sexuelle touche de nombreux hommes, jeunes comme adultes. Certains préfèrent ne pas s’apitoyer publiquement sur leur sort, au risque d’être traités de « petit coq ». Ce qui peut être humiliant. La honte ne vainc pas le mal, et il faut sortir de son silence.

L’une des possibilités offertes aux hommes par le monde moderne se trouve dans la recherche de diagnostic et de traitement des maux, surtout lorsqu’ils ont une forte répercussion sur la vie future. Les réalités conjugales au Mali restent souvent difficiles à partager.

Pour une question aussi importante pour le couple que la sexualité, on se tait malgré tout, et on recherche seul des solutions. Des couples peuvent donc être brisés sans que l’on ne voie de raison apparente. Les propos introductifs à cet article m’ont été confiés par une amie mariée depuis 9 mois, et faisant face à ce phénomène dans son foyer. « À chaque fois, il met des canaris au feu, avec des décoctions à l’intérieur, mais ça n’aboutit jamais à un résultat satisfaisant. Si cela continue, je proposerai le divorce », ajoute-t-elle.

Un besoin naturel

La sexualité est l’un des besoins naturels des êtres humains. Si elle est déficitaire dans un couple, ce dernier peut être mis en difficulté. La faiblesse sexuelle n’est pas un mal à dissimuler. Elle doit être traitée au plus vite pour aider la vie de couple.

« J’ai été voir un spécialiste lorsque j’ai commencé à avoir des carences dans ma vie sexuelle. Il m’a donné des consignes que je dois respecter à la lettre pour estomper ce danger. », confie un jeune dans la vingtaine qui, durant les rapports intimes, avait du mal à être à la hauteur. Le stress induit par les troubles de la sexualité peuvent renforcer, en plus, les difficultés au lit. « Qui va accepter de sortir avec un homme qui est incapable de mettre une femme à l’aise sexuellement ? »s’interroge Rosalie. Face à ces discours, on peut percevoir comment des hommes en difficulté peuvent avoir un manque de confiance en eux.

L’automédication : un danger permanent

La tentation de s’adonner à l’automédication est grande chez les personnes qui se sentent sexuellement faibles. Ces hommes utilisent des décoctions ou encore des comprimés achetés chez les vendeurs ambulants, ou dans les pharmacies, sans une ordonnance médicale. « Grand frère, sans te mentir, il faut du viagra ou boire de l’alcool. En tous cas, tout ce qui peut servir d’aphrodisiaque pour avoir une bonne érection sinon avec les différents aliments que nous consommons de nos jours, personne n’est sexuellement performant pour satisfaire une femme », témoigne Adama, jeune homme de 20 ans pour qui la faiblesse sexuelle est partout, de nos jours, du fait des modes de vie et de l’alimentation désormais dangereuse.

L’impuissance sexuelle n’est pas une fin en soi. Des traitements sont disponibles, mais il est nécessaire de consulter et de parler avec l’entourage en qui on a confiance. Aussi bien les personnes concernées que leurs partenaires sexuelles doivent faire preuve de pédagogie pour comprendre et savoir être patientes avant de trouver un remède.

 

Source: benbere

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *