Haute cour de justice : LE DOCUMENT DU BIPREM « CLASSE SANS SUITE »

haute cour justice siege residence

 

Dans notre édition du vendredi dernier, un responsable de la Haute cour de justice, sous le couvert de l’anonymat nous confiait à propos de « la plainte » déposée par l’association le Bloc d’intervention populaire pour la réunification entière du Mali (BIPREM), contre le président de la République : « Nous n’avons jamais considéré la lettre du BIPREM comme une plainte car nous n’avons pas compétence à recevoir une plainte. Pour nous, le document du BIPREM est une simple lettre”.

Dans un communiqué de presse en date du vendredi 11 mars, la Haute cour de justice confirme que le BIPREM a effectivement déposé un courrier qui a été enregistré au bureau du courrier de la Haute cour de justice le 1er mars 2016 sous le n° 104 comme numéro d’arrivée. « La Haute cour de justice condamne l’amalgame entretenu entre la réception d’un courrier (qui est un principe de base de l’Administration publique) et la recevabilité de son contenu (qui relève d’une procédure d’examen par le service spécialisé), affirme le communiqué.

Et la Haute cour de préciser : « A l’analyse, la Haute cour de justice affirme que ce document pèche tant par la forme que par le fond. En effet, le document signé par le président de l’association ne comporte ni date, ni numéro d’expédition et il n’est destiné à personne. Nulle part dans le texte, il n’a été relevé un quelconque destinataire de la « plainte contre le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita pour haute trahison et gestion scandaleuse de l’argent public» ».

Toujours selon le communiqué, l’intention de porter plainte contre le président de la République auprès de la Haute cour de justice relève d’une ignorance notoire des dispositions pertinentes des lois de la République relatives aux procédures suivies devant la Haute cour de justice et des textes qui encadrent l’inviolabilité de la fonction présidentielle.

« En conséquence, conclut le texte, la Haute cour de justice informe l’opinion publique que le document déposé à son niveau par l’association BIPREM a été archivé depuis le vendredi 4 mars 2016 à 15h 30 mn avec l’annotation « classé sans suite » ».

Source : Essor
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *