Hadj 2014 de la filière gouvernementale : Des progrès malgré les difficultés

Après le Hadj, l’heure est au bilan au ministère en charge des Affaires Religieuses et du Culte. En présence du ministre de tutelle et de certains pèlerins, le département a organisé une rencontre avec la Commission d’organisation du Hadj. Celle-ci avait pour but de faire un premier bilan de ce pèlerinage.

centre islamique mosquee musulman maison hadj pelerinage mecque culte

Cet exercice peu ordinaire dans l’organisation du Hadj a permis aux organisateurs de souligner les difficultés auxquelles ils ont été confrontés cette année et les notes de satisfaction qui en ont été enregistrées. Du compte rendu du Délégué général au Hadj, on peut noter que, malgré quelques difficultés, vite circonscrites d’ailleurs, le pèlerinage sur les lieux saints de l’Islam s’est déroulé cette année dans des conditions globalement satisfaisantes pour les fidèles de la filière gouvernementale.

«C’était une première expérience pour le ministère des Affaires Religieuses et du Culte. L’opération était délicate, sensible. Aujourd’hui, s’il faut tirer un bilan de cette mission, nous pouvons dire merci» a déclaré Moussa Kéïta, Délégué général du Hadj 2014 au cours de cette rencontre tenue le vendredi 24 octobre dans la salle de conférences du département.

 

Il précisera au passage que le Hadj 2014 a connu des moments de désagrément, comme cette nuit à Médine où des fidèles ont passé la nuit dans le hall de leur hôtel. Une situation due, selon Moussa Kéïta, à un problème de communication. Que dire aussi de la situation de l’hôtel Comtal à la Mecque? Là encore, il faut saluer la promptitude avec laquelle la commission a réagi. Elle a sensibilisé, selon le délégué général, afin de faire face à l’état des escaliers et des différents ascenseurs.

 

Faut-il le souligner, selon les exégètes ces désagréments font partie du pèlerinage. Malgré ces écueils, le Hadj 2014 a été un vrai succès à Mina et Rafah au cours des rituels, comparé à d’autres années. On pense entre autres aux actions communes entre le Gouvernement et les partenaires privés. Sur ce point, le Délégué Général a remercié les partenaires privés pour ces actions. Il a aussi salué tous ceux dont le concours a été déterminant pour la réussite de cette mission.

 

Pour sa part, le ministre des Affaires Religieuses et du Culte a précisé que les hôtels réservés par la filière gouvernementale répondaient parfaitement aux normes du pays hôte. Il a rendu un hommage mérité au Président de la République, dont l’engagement a permis d’enregistrer une réduction de 200 000 FCFA des frais de Hadj.

Le ministre des Affaires Religieuses a également annoncé que ces frais connaitraient encore une baisse l’an prochain, s’il plait à Dieu. S’agissant des problèmes d’hébergement, il a noté qu’ils sont dus à une mauvaise communication entre la compagnie de transport et l’organisation.

 

Mais, a-t-il ajouté «nous n’avons voulu délibérément causer de tort à personne». Signalons que, cette année, ils étaient au total 9 000 fidèles maliens à accomplir le Hadj.

 

Yaya Samaké

SOURCE: 22 Septembre  du   27 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.