Groupement Professionnel des Agences de Communication (GPAC) : les balises d’un renouveau posées !

Le Groupement Professionnel des Agences de Communication du Mali a tenu sa troisième Assemblée Générale ordinaire hier jeudi 13 mars dans les locaux du Patronat. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies en présence du président du GPAC, Amadou Moustaph Diop, du Secrétaire Général, Sidy Dagnoko et les représentants des 54 Agences de Communication membres du GPAC.

Jean Marie Idrissa Sangare ministre communication nouvelles technologies biographie cv

 

Cette 3ème Assemblée était l’occasion pour le bureau du GPAC et les membres de passer d’abord en revue le bilan des différentes actions menées et d’amorcer des échanges sur les défis qui attendent le monde des agences de communication, notamment l’adoption d’une loi devant régir les métiers  de la communication.

Le président du GPAC Amadou Moustaph Diop, dans ses mots de bienvenue aux membres du GPAC et aux invités, s’est d’abord félicité du dynamisme de son groupement qui n’a ménagé aucun effort pour faire de la communication un meilleur vecteur pour cultiver la paix et l’entente à travers le partenariat public-privé.

Le président du GPAC a aussi rappelé la question de la gestion des espaces publicitaires des Aéroports du Mali, un problème qui avait fait l’objet de plusieurs plaintes des membres du GPAC concernant l’exclusivité de l’attribution à une agence. A ce sujet, M. Diop dira que son bureau a rencontré à plusieurs reprises les plus hautes autorités et la direction des Aéroports du Mali et qu’aujourd’hui, aucune agence ne détient l’exclusivité de la gestion des espaces publicitaires des Aéroports.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre de Communication, et des Nouvelles Technologies s’est dit fier du combat collectif que mène le GPAC, qui selon lui, donne au groupement, une place centrale dans l’incarnation de la diversité, la qualité des services et aussi le défi de l’emploi. Aussi, le ministre a bien noté le défi de l’organisation et de la régulation du secteur avant d’assurer que son département dialoguera avec les parlementaires afin que la nouvelle loi sur la communication soit adoptée plus rapidement.

A noter que le Groupement Professionnel des Agences de Communication compte en son sein une fédération de 54 Agences de Communication dont la  mission est la défense des intérêts des Agences dans le souci de faire évoluer les agences de communication du Mali dans un milieu favorisant le développement et la fraternité. Les Agences de communication ont une valeur économique au regard de la diversité des métiers de la communication comme le conseil, le marketing ; l’événementiel…

Aussi, elles renferment les talents de plusieurs corps de métiers : graphistes, designers, techniciens, traiteurs, hôtesse, traducteurs, agences de location de véhicules, entre autres. Les Agences accueillent des dizaines de salariés fixes et, en période de forte activité, elles recrutent des centaines de personnes.

 

D. Kouriba

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.