Grand trophée du mérite : El Hadj Cheick Moussa Traoré à l’honneur

L’Association pour le développement de Faladié Soloba (Adfs) a organisé la semaine dernière sur le terrain Soloba, sis à Niamakoro, une remise de trophée à El Hadj Cheick Moussa Traoré dit Bagadadji Moussa.

Moussa Traoré precheur imam marabout bagadadji

 Chaque année, cette jeunesse attribue un trophée à une grande personnalité. Cette année, c’est El Hadj Cheick Moussa Traoré dit Bagadadji Moussa qui succède à El Hadj Zeïd Ousmane Madane Haïdara qui était l’heureux récipiendaire en 2014.  Selon le président du Collectif, le choix porté sur El Hadj Moussa Traoré n’est pas fortuit. Avec plus de 40 ans d’expérience au service de l’Islam, le grand prêcheur, homme de Dieu, s’est illustré par des prêches sur les différentes radios et aussi à travers ses œuvres de bienfaisance. Ses prêches se font sans injure ni critique.

 

L’homme milite dans beaucoup d’associations islamiques. Il est, entre autres, président des prêcheurs de la commune II, membre de l’Union des jeunes musulmans du Mali, président des prêcheurs de l’association des Torka du Mali. Aussi, El Hadj a l’esprit de partage. Nous avons été témoins durant de longues années de ses dons et aides au cours des prêches, à domicile et ailleurs. Dans ses prêches, il prône la paix, la solidarité et l’entraide entre les musulmans. Des fondements sans lesquels il n’y a pas d’Islam. Ces témoignages recueillis sur le terrain prouvent à suffisance les œuvres de bienfaisance de l’homme et surtout sa qualité de grand Guide.

 

Le récipiendaire a, pour sa part, remercié le président du Haut conseil islamique du Mali, El Hadj Mahmoud Dicko, et El Hadj  Chérif Ousmane Madane Haïdara. Le grand Guide a profité de la cérémonie pour faire une mise en garde aux prêcheurs indisciplinés qui ne font que des injures et des propos incendiaires et qui doivent mettre de l’eau dans leur vin.

Alassane Oumar CISSE (Etudiant en arabe-Flash)

Source : Reporter

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.