Gouvernement-CSTM: ouverture des négociations

Hier mardi, aux environs de 15 heures, le gouvernement et la CSTM (Confédération syndicale des travailleurs du Mali) ont entamé des négociations sur le cahier de doléances de six points de cette centrale syndicale, inscrits dans son préavis de grève, déposé, jeudi dernier, sur la table du gouvernement.

Hamadoun Amion Guindo secretaire generale cstm confederation syndicale travailleurs mali

Le secrétaire général de ladite centrale, Hamadoun Amion GUINDO, que nous avons rencontré en prélude de ces négociations a souligné qu’il comptait, lui-même, prendre la direction de ces négociations, qui s’annoncent dures pour ne laisser aucune place au fléchissement.
De manière générale, a fait savoir M. GUINDO, les revendications de CSTM sont relatives au non-respect des engagements tenus par le gouvernement lors du dernier accord signé entre lui et la centrale en févier 2015. Autres comportements des autorités dénoncés par Hamadoun Amion GUINDO, le non-respect de la « chose jugée ». De même, il s’agit pour la CSTM d’interpeler le gouvernement face aux nombreuses violations des libertés syndicales dans notre pays, notamment au niveau des entreprises privées.
En cas d’échec de ces négociations, qui ont commencé hier mardi, la CSTM se réserve le droit d’observer une grève de 48 heures allant du lundi 21 au mardi 22 mars 2016 inclus.
La CSTM revendique entre autres : Le respect des conventions n° 87 et 98 de l’OIT ratifiées par le Mali, relatives à la liberté syndicale, à la « protection du droit syndical et le droit d’organisation et de négociation collective : La mise en œuvre de tous les points d’accord issus du PV de négociations du cahier de doléances 2014 de la C.S.T.M ; l’abrogation de tous les décrets abusifs excluant la C.S.T.M des organismes paritaires tripartites ; la neutralité et l’impartialité du gouvernement dans ses relations avec les organisations syndicales ; le rappel en activité des Fonctionnaires de la police : Youssouf FOFANA N » Mlle 3292licencié en2014 pour activités syndicales, Aliou Djibrila MAÏGA N° Mlle 7769 pour cause de maladie dument constatée ; le paiement du reliquat des salaires de Mamadou DRAGO N° Mlle 663 également suspendus pour activités syndicales depuis avril 2015 ; la prise en charge de toutes les victimes des forces de sécurité (décès) de la rébellion ainsi que leurs ayant-droits ; la finalisation immédiate de la relecture du statut des Fonctionnaires de la Police nationale et l’instauration d’un plan de carrière ; l’application des différents décrets portant statut des fonctionnaires de la protection civile, l’instauration d’un plan de carrière et cadre organique ; la réintégration par le Gouvernement des 27 syndicalistes et 30 militants de L.T.A licenciés pour fait de grève en juin 2072 ainsi que la prise en charge de leurs salaires ; le paiement par L.T.A de la prime de rendement et la majoration de 7 % de 2OO9 décrétée par le Gouvernement sur 36 mois au lieu de 4 mois, la prise en charge, par l’l.N.P.S, de tous les travailleurs contaminés par le Plomb (A.L.S) ; l’intégration de tous les enseignants dans la fonction publique de l’État, conforment aux recommandations du forum national tenu du 30 octobre au 2 novembre 2OO9 et le paiement de la prime d’ancienneté aux enseignants de l’enseignement privé catholique ; le respect du décret n° 2015-0363/PRM du l9 mai 2015 fixant le salaire minimum inter professionnel garanti par le gouvernement en ce qui concerne les enseignants en service dans les écoles communautaires, des Centres d’Éducation au Développement (CED) et des Jardins d’enfants ; l’accompagnement de tous les Fonctionnaires partant à la retraite avec au moins 3 mois de salaire brut ;
L’uniformisation du taux d’augmentation de 20 % à tous les pensionnaires des deux caisses de sécurité sociale (C.M.S.S et I.N.P.S.) et son extension aux travailleurs salariers des secteurs privé et parapublic.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *