Genre : La 1 ère promotion du centre Aoua Travelé sur le marché de l’emploi.

Inauguré le 04 janvier dernier 2017, la première promotion du centre Aoua Travéle de Ségou est opérationnelle. C’était ce Samedi 04 Mars dernier sous le parrainage de l’Honorable Yacouba Traoré, député élu dans la circonscription électorale de Ségou, puis la présidence de la Première Dame représentée pour la circonstance par Dr Kadiatou Baby Maiga. D’autres députés RPM élus dans la région de Ségou, des autorités administratives et communales ainsi que des notabilités de la cité des Balanzan ont également rehaussé par leur présence l’éclat de la cérémonie. Il faut rappeler qu’à l’instar de celui de Bamako «Attaher Jeannette Haidara » et de Mopti « Gano Mariam Sow », le centre Aoua Travalé a pour objectif de promouvoir l’autonomisation des jeunes filles, en particulier  les déscolarisées.

femmes reunies grdr
Représentant de la première dame, la responsable du pôle éducation de l’ONG AGIR, Mme Maïga Kadidiatou Baby a expliqué dans son intervention que la promotion ;, par-delà des compétences en maintenance informatique, a reçu des modules de compétences sur la vie notamment la santé de la reproduction des adolescents et jeunes, les techniques de montage de sketchs et la formation en leadership et en violences basées sur le genre. Des compétences qui permettront aux auditrices, a-t-elle insisté, «l’insertion dans la vie professionnelle ». Mme Maiga a par ailleurs exhorté les 15 récipiendaires à prendre exemple sur la marraine de leur promotion Mme Sissoko Aoua Travelé avant de remercier l’Honorable Yacouba Traoré pour son accompagnement  technique financier, l’organisation de la cérémonie de remise des diplômes ainsi que pour la réalisation du Centre à Ségou.
Mme Sissoko Aoua Travelé s’est pour sa part réjouie qu’un centre associé à son nom  «contribue à la formation des jeunes pour en faire des actrices pleinement engagées dans leur processus d’autonomisations personnelles et celui du développement économique et social du Mali». Avant de féliciter les bonnes volontés ayant apporté leur appui à sa création et au fonctionnement, elle a conseillé aux impétrants de se faire les flambeaux pour attirer d’autres jeunes filles. Il s’agit d’être utile dans leur vie de mères et d’épouses pour le développement du Mali.
L’honorable Yacouba Traoré, le parrain, s’est réjoui quant à lui  de la forte mobilisation pour la cérémonie. Cela témoigne de l’importance que les autorités politiques accordent à la promotion du genre, a -t-il indiqué en saluant au passage la conviction, l’engagement de la Première Dame qui, à travers l’ONG-Agir, mène des actions en faveur de la scolarisation, de l’autonomisation de la femme et de l’humanitaire. Pour le député, ces actions vont contribuer à la politique gouvernementale en général, et en particulier, à celle du président de la République, à la lutte contre le chômage.
«Ces jeunes filles jadis déscolarisées – dont le profil vient être rehaussé – passeront du statut de dépendance à celui d’actrices autonomes afin de contribuer à l’organisation de leur propre vie et assumer la responsabilité dans la planification de leur avenir. C’est ça une seconde chance », a – t-il souligné. De cette alternative innovante, l’honorable dit avoir tiré la leçon que «dans la vie rien n’est irréversible et que rien n’est irréparable hormis la capitulation délibérée face au statu quo ».
Il a ainsi exhorté les 15 récipiendaires à se «se lancer dans l’aventure de la vie professionnelle et mener avec bravoure, intelligence et courage les combats de la vie afin de faire honneur au combat de la femme dont elles porteront désormais le nom. Une femme dont il a salué la force morale, l’audace et d’intégrité.
Amidou KEITA

Source: Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.