Gaoussou M’Pa Sylla, PDT du CSD7 sur sa prétendue levée de suspension: « Je n’ai jamais demandé et je ne demanderai jamais ni à Banou Makadji, pour que la fédération soit clémente à mon égard. Au contraire c’est à Banou et à Baba Diarra de me demander pardon…» dixit-il

Si le ridicule pouvait tuer dans le monde footballistique malien dans ce pays c’est bel et bien le président de la ligue de football de Koulikoro en la personne de Banou Makadji qui n’est ni moins ni plus qu’une véritable calamité du football malien. Et pour cause depuis quelques jours on assiste à des informations honteuses et dénuées d’aucune dignité que c’est le président du CS Duguwolifila qui a démarché le président de la ligue de Koulikoro pour que Baba Diarra et Yacouba Traoré soient cléments en levant sa ‘’suspension’’. Pour en savoir plus nous avons rencontré M’Pa Sylla le lundi dernier dans son bureau. 

A la question de savoir s’il confirme les informations relayées certaines presse de la place, le président du CSD7 nous a répondu ceci « Tout ce que je peux te dire Monsieur le journaliste moi je ne suis pas une personne qu’on trimballe. Je dis haut et fort que ce n’est ni moins ni plus qu’une manigance orchestrée que je qualifie de farce par Banou Makadji, Baba Diarra et  surtout Yacouba Traoré pour masquer leur honte. Je défie Banou  et quiconque de prouver que moi je l’ai approché ou quelqu’un car pour moi je me suis jamais considéré comme étant suspendu. Qu’ils aillent tous au diable s’ils veulent mais qu’ils me laissent vraiment en paix». Pour le président du CSD7, cette prétendue lettre envoyée à la ligue de football de Koulikoro n’est qu’une de plus à son endroit et une atteinte grave à son honneur. Si Yacouba Traoré, Baba Diarra et Banou Makadji pensent qu’ils ont réussi à redorer leur blason à travers cette prétendue lettre, ils se sont lourdement trompés de cible. Mais le comble de cette incohérence c’est qu’on accuse M’Pa Sylla d’avoir commis un comportement anti- sportif, membre de la ligue de football de Koulikoro sans qu’on ne sache la nature de ce comportement anti- sportif. Est-ce parce qu’il avait fait ses observations adressées à l’assemblée générale ordinaire du 10 janvier 2015 ou  bien a-t-il fauté en tant que membre de la ligue de football de Koulikoro ? Si c’est le 2e cas il revient à la ligue de Koulikoro de  le suspendre ou de lever une sanction disciplinaire et non à la FEMAFOOT. Si c’est par rapport au premier cas, la FEMAFOOT vient de violer ses propres statuts adoptés le 22 mai 2011 à l’hôtel Radisson  en son article 31.4 qui stipule que les membres doivent faire parvenir dans un délai  qui sera déterminé par l’avis de convocation au secrétariat Général les observations qu’ils entendent défendre l’assemblée générale. « Je n’ai jamais demandé et je ne demanderai jamais à Banou Makadji et à Baba Diarra pour que la fédération soit clémente à mon égard. Au contraire s’ils sont dignes c’est à eux de me demander pardon pour m’avoir trainé dans la boue. Je te dis que ces trois personnes à savoir Banou, Baba et Yacouba me font pitié beaucoup » confie t-il. Pour le président du CSD7,  pour parler de levée de suspension, il faudrait que tu sois suspendu. « S’il était vrai que j’étais suspendu pourquoi ils m’ont pas empêché d’accéder à la loge officielle lors des matchs internationaux livrés par le Stade Malien contre la Garde nationale du Niger et le COB contre le Moghreb Tétouan du Maroc. Quoi qu’il en soit j’étais prêt à accompagner mon équipe si le championnat venait à reprendre avant le 19 février » conclut-il

 

Said BOCOUM

source :  Mutation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.