Gao : BIENTOT DE NOUVEAUX LOCAUX EQUIPES POUR LA GENDARMERIE

La MINUSMA, représentée par son chef de bureau régional, Francisco Osler, a procédé au lancement des travaux de réhabilitation de l’Etat-major de la légion et des bureaux de la brigade territoriale de la gendarmerie à Gao.La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Gao, Adama Kansaye, des responsables de la police, de la gendarmerie et des différentes composantes (militaire, civile et police) de la mission onusienne.

 formation stage administration militaire gendarmerie soldats

Les travaux, financés par la Minusma, vont coûter 21 millions de Fcfa.  Ils seront exécutés par la firme de construction Berrah BTP-Gao sous la supervision de la Police des Nations unies qui, de concert avec la Gendarmerie nationale (Légion de Gao), a conçu le montage du projet de réhabilitation.  Le chantier va durer cinq mois.  « Ce financement permettra une meilleure capacité opérationnelle et offrira un meilleur cadre de travail pour mieux répondre aux attentes de la population », a indiqué le lieutenant Mahamadou Soumbounou.

La réhabilitation de la brigade participe du mandat de la Minusma tel que défini par la première résolution 2100 et la nouvelle 2164 adoptée il y a juste deux semaines, qui stipule que la Mission doit « accompagner les efforts nationaux et internationaux visant à rétablir le secteur de la sécurité malien, en particulier la police et la gendarmerie, grâce à une aide technique, au renforcement des capacités ainsi que les secteurs de l’Etat de droit et de la justice, dans les limites de ses capacités », a  relevé Francisco Osler, en marge de la cérémonie.

Adame Kansaye qui représentait le gouverneur de la Région de Gao, a remercié la Minusma de financer les travaux ainsi lancés.  Il s’est réjoui de l’amélioration à venir des conditions de travail du personnel de la police et la gendarmerie qui contribuera à garantir la sécurité dans la région.  L’administrateur a mis l’accent sur la collaboration entre le gouvernement du Mali et la communauté internationale pour le retour définitif de la paix dans notre pays.

  « L’Etat-major de la légion, tout comme les bureaux de la brigade territoriale, a été construit avant 1960, l’année de l’accession du Mali à l’indépendance, et n’avait pas subi d’importantes modifications dans sa structure originale», a témoigné l’officier d’Etat-major, le lieutenant Makane Coulibaly.

 Le projet prévoit également d’équiper les cellules de toilettes séparées pour femmes et hommes et de doter la gendarmerie en matériels informatiques, bureautiques, mobiliers et moyens roulants.

(Source : Minusma)

L’essoor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.