Filière mangue au Mali : Les champs fleurissent d’espérance

Les rideaux sont tombés mardi au CICB sur l’atelier de validation des statistiques et du bilan de la campagne mangue 2014. L’atelier a enregistré la présence du Directeur national du commerce, Modibo Keita, du Coordinateur de l’Unité de Mise en Œuvre du Cadre Intégré du Commerce (UMOCI), Mohamed Sidibé, du président de l’Interprofession de la Filière mangue (IFM), Moctar Fofana, du président de l’APCAM, Bacary Togola, des représentants de l’INSTAT, entre autres.

interprofession filiere mangue mali ifm mali

Cette journée avait pour objectifs, de faire l’état des lieux du déroulement de la campagne 2014 de la production, de la commercialisation et la transformation, ainsi que de l’exportation de la mangue et de dégager les recommandations sur la base des contraintes qui se posent à chaque famille professionnelle.  De façon spécifique, l’atelier visait à dégager, en termes de quantité, les statistiques relatives à la production, la commercialisation, la transformation et l’exportation de la mangue au Mali.

Selon les dernières statistiques disponibles, la filière mangue constitue actuellement une bonne recette d’exportation du Mali. Elle contribue beaucoup à l’augmentation et à la diversification des revenus des acteurs directs des principaux bassins situés essentiellement dans les régions de Sikasso, Koulikoro et Bamako. La filière bénéficie de l’appui technique et financier des structures comme le PCDA et le projet Cadre Intégré du commerce. L’Unité de Mise en Œuvre du Cadre Intégré (UMOCI) a largement contribué aux résultats obtenus dans la filière mangue à travers d’énormes activités menées depuis sa création.

Le programme Cadre Intégré du commerce qui a démarré en mai 2005, développe les capacités liées à l’intégration du Mali au Système Commercial Mondial (SCM) par la mise en œuvre des actions prioritaires identifiées dans la  Matrice d’action de l’Etude Diagnostique pour l’Intégration du Commerce (EDIC). Une initiative de la Banque Mondiale, la CNUCED, le CCI, le FMI, l’OMC et le PNUD, le Cadre Intégré renforce les capacités d’offre.

Les activités menées en 2014 sont, entre autres, l’appui à l’amélioration de la qualité des mangues à l’exportation, la Couverture phytosanitaire de 10.000 Ha de vergers de manguiers (2 fois) dans les zones à fort potentiel de production de variétés exportables ; la formation, l’information et la sensibilisation des acteurs sur la lutte contre la mouche de fruits et les Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) ; l’accompagnement de 7 acteurs agricoles au Salon International de l’Agriculture (SIA), tenu du 22 février au 02 mars 2014 à Paris en France.

Aussi, l’acquisition et l’installation des équipements d’une Unité de séchage de fruits au profit de la Coopérative des femmes transformatrices « SIGUIDIYA » de Badougou Djoliba, des équipements pour les PME de transformation des produits agroalimentaires, la mise en place d’un système de gestion de la qualité au niveau des transformateurs et des entreprises d’exportation, l’accompagnement des Comités régionaux de l’Interprofession dans la collecte, le traitement et l’analyse des données statistiques de commercialisation de mangues, l’appui à l’atelier national de validation des statistiques et du Bilan de la campagne sont autant d’activités menées par le programme pour améliorer les revenus des acteurs en 2014.

Daniel KOURIBA

SOURCE: Tjikan  du   28 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.