Festival international sur le Faguibine : DES POTENTIALITÉS AGRO-SYLVO-PASTORALES À FAIRE CONNAÎTRE

L’Association action citoyenne pour le développement durable au Mali (ACIDEM), en partenariat avec l’Agence Starmonde, a tenu un point de presse, couplé au lancement de la deuxième édition du Festival international sur le Faguibine (FIF), vendredi dernier, au Palais de la culture Amadou Hampâté Bâ.

La rencontre s’est déroulée en présence du parrain du festival, l’ancien ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, du directeur du festival, Abdrahamane Abdoulaye Macko, du coordinateur de ce rendez-vous culturel, Aliou Mahamane Touré, et de nombreux invités.
Le FIF est une initiative de l’ACIDEM qui vise à contribuer au développement local à travers la valorisation du système Faguibine, la promotion de la paix et la diversification des activités artistiques, culturelles et touristiques dans le cercle de Goundam.
La deuxième édition du FIF va étendre ses activités dans le district de Bamako les 2, 3 et 4 mai prochains, notamment avec des activités culturelles au Palais de la culture et sur les berges du fleuve Niger, mais aussi à Goundam les 28 et 29 juin prochains.
L’évènement sera placé sous le parrainage de l’ex-ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, et aura comme thème : «Changement climatique, enjeux agricoles et défis migratoires de la jeunesse ».
Le directeur du festival promet des innovations au cours de la 2è édition. La première édition qui s’est déroulée à Goundam a eu un franc succès. « Nous voulons étendre le festival pour que ça puisse être bénéfique aux ressortissants de Goundam, afin que notre cri de cœur puisse être entendu par rapport au lac Faguibine», expliquera-t-il.
La valorisation du lac Faguibine reste une priorité, mais il y a, aujourd’hui, la problématique de l’eau, liée au changement climatique. « Nous pensons alors faire ce cri de cœur aux partenaires nationaux et internationaux pour la revalorisation de cette zone extrêmement importante », a indiqué le directeur du festival.
Selon lui, les activités de la deuxième édition porteront sur des conférences sur le changement climatique, un concours sur les mets traditionnels de Goundam, voire de Tombouctou et du Mali, et sur une foire exposition-vente et des défilés de mode.
Le parrain a remercié les initiateurs pour l’honneur accordé à sa modeste personne. Il a placé cette deuxième édition sous le signe de la paix, de la réconciliation, de la cohésion nationale et de la sécurité dans notre pays. Et Ben Kattra de préciser que ses attentes s’articulent autour de trois objectifs : permettre aux Bamakois d’apprécier les potentialités agro-sylvo-pastorales du système Faguibine, faire découvrir les réalités culturelles de la zone et inciter les partenaires à investir dans le système du lac Faguibine.

Siné S. TRAORé

L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.