Togo: Deux individus appréhendés pour trois crânes humains

Ancien cadre de l’ASECNA, Donyo Folly Kinvi-Boh (77 ans) et Koffi Allotey (36 ans) tous deux de nationalité togolaise, sont depuis le 1er juillet appréhendés par la police, puis déférés à la prison civile de Lomé. Et pour cause, recherchant les traces de propriétaires de trois crânes humains découverts abandonnés dans le cimetière de Bè-Plage, la police est tombée sur les deux larrons.

cranes humains memorial genocide nyamata interieur eglise catholique personnes massacrees

 

Selon la version de la police, c’est le sieur Donyo Folly Kinvi-Boh, qui a remis les trois crânes humains au conducteur de taxi-moto Koffi Allotey, pour qu’il s’en débarrasse.

C’est avec stupéfaction que les habitants du quartier ont découvert les crânes humains le 30 juin dans le cimetière. Très vite, Koffi Allotey a été appréhendé et ses aveux ont permis de mettre la main sur le présumé commanditaire, Donyo Folly Kinvi-Boh. L’ancien expert à l’ASECNA vit au quartier Bè Pa de Souza, de même que son complice.

Selon les déclarations faites devant la police par le sieur Donyo, il aurait acquis les trois crânes humains à l’occasion d’une cérémonie occulte pour laquelle il a sollicité les services d’un charlatan, aux fins de voir prospérer ses affaires.

Le charlatan du nom de Kpakpo, est actuellement en fuite et est activement recherché par la police, ainsi que tout autre éventuel membre de ce réseau.

On ignore pour l’instant tout sur l’origine des trois crânes humains. La justice est saisie de l’affaire.

Aghu

 

Koaci

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.