Suspicion d’empoisonnement à Sikoroni : elle meurt des suites de maux de ventre peu après avoir mangé un plat de salade

Sitan Diarra, originaire de Ségou, 18 ans, fille d’Adama  et de  Paye Traoré, élève domiciliée à Sikoroni en commune I du District  venait de manger  un plat  de salade  cette  nuit de mercredi 11 novembre 2015. Terrassée peu après par de violents maux de ventre, elle est évacuée aux urgences du CHU Gabriel Touré  où elle va mourir. Au contraire  de ses parents  qui n’ont  pas cherché à comprendre pourquoi, les policiers  de service à Gabriel Touré  ont interpellé deux filles venues lui rendre visite  pour les conduire à la police  du 3èmearrondissement.

incroyable vrai logo faits divers

Ce serait exagéré de penser que les parents  de feue Sitan Diarra  18 ans, étaient pressés  de la voir mourir  ou encore  qu’ils connaissaient les causes réelles de sa mort. En tout cas, leur  précipitation  à enterrer son corps  sans chercher  à comprendre  pourquoi elle est morte,  sans porter plainte  s’explique difficilement. Le mercredi  11 novembre dernier, dans la nuit, elle a mangé un plat de salade.  Peu après, elle a commencé à se plaindre de violents maux de ventre. Evacuée aux urgences  du CHU Gabriel Touré, elle meurt peu après. Empoisonnée ou morte naturellement ? Ses parents n’ont pas demandé à faire  une autopsie. Dans la précipitation, ils ont enlevé le corps pour l’enterrer  sans même  porter plainte  au moins contre la vendeuse  de salade. Puisque  la loi  l’aime plus que ses parents, on peut le penser ainsi, la police  qui assure la garde  au CHU Gabriel Touré  a interpellé  deux filles  venues lui rendre visite pour les conduire au commissariat de police du 3ème arrondissement. Ce serait une erreur que d’imputer toutes les morts à Dieu.

 

Dénis T Théra

Source: Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.