Suite à des plaintes des victimes de braquage : ‘’Papouni’’ dans les filets du 3ème Arrondissement !

Le jeudi 3 février dernier, les limiers du 3ème Arrondissement ont mis la main sur Adama Diarra alias ‘’Papouni’’, auteur de plusieurs cas de braquages au quartier ‘’Sans Fil’’ et alentours en Commune II du district de Bamako. Agé seulement de 20 ans, ‘’Papouni’’ est présumé coupable d’Association de   malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’armes à feu et blanches. Il est actuellement à la disposition du parquet du TGI de la Commune II.

Quel sort pour une Nation au sein de laquelle la jeunesse se perd et s’adonne à des comportements peu orthodoxes?

La question mérite d’être posée au regard de la conduite de certains jeunes maliens, malgré la situation difficile du pays. En illustre cette affaire de vol dont l’accusé est seulement âgé de 20 ans  du nom d’Adama Diarra appelé ‘’Papouni’’. Il a été mis hors d’état de nuire le jeudi 3 février dernier par la Brigade de Recherches du 3ème Arrondissement. Un redoutable danger pour la société, impliqué à plusieurs cas de vol de Moto. Lequel faisait d’ailleurs objet de beaucoup de plaintes.

En effet, ‘’Papouni’’ a été dénoncé par deux de ses victimes. Qui ont été agressées et dépossédées de leurs engins à deux roues par lui et ses complices.

« Dans la nuit du 28 au 29 janvier 2022 lorsque j’étais en compagnie de ma copine sur ma moto Djakarta, ma surprise fut grande lorsque quatre individus, tous des habitants du quartier ‘’Sans Fil’’ que je connais bien, ont fait irruption devant nous au niveau du Rond-Point ‘’Kontoron ni Sané’’. Ils ont brandi des armes blanches avant de m’intimer l’ordre de leur céder ma moto Djakarta…. Je suis formel que c’est le nommé PAPOUNI et ses compagnes qui ont perpétré cet acte car je les connais tous » a déclaré l’une de ses victimes.

Aussi, une autre victime de ‘’Papouni’’ et compagnie atteste que le 31 janvier 2022 vers 3H du matin, lorsqu’il est arrivé vers l’Usine Mali-lait sur la moto Djakarta de son ami, six individus ont surgi sur lui, qu’ils étaient armés d’armes à feu et d’armes blanches, ils l’ont menacé de descendre de sa moto. « Quand j’ai tenté de résister, le nommé PAPOUNI que j’ai bien identifié parmi les ravisseurs a voulu  m’agresser avec une machette. J’ai esquivé et je suis tombé à même le sol. Ils ont profité de mon immobilité pour emporter l’engin en question…. » a affirmé cette autre victime.

Quant à Adama Diarra ‘’Papouni’’ lui-même, au cours de son interrogatoire, a complètement nié ces faits. Il a reconnu connaitre ces deux victimes d’agression en tant que grands frères de quartier, mais pas comme victimes de ses faits. « Je les connais  bien et je les considère tous comme des grands frères du quartier, car j’ai fait toute mon enfance à leurs côtés. En ce qui concerne le cas de braquage dont ils font allusion, je ne reconnais pas avoir participé ni assisté à ces faits. Je ne sais pas non plus celui ou ceux qui sont auteurs de ces faits » s’est défendu Papouni à la police.

Dans tous les cas, sans autre forme de procès, le nommé Papouni a été mis à la disposition du Parquet de la Commune II par le Commissariat du 3ème Arrondissement en attendant que la lumière soit faite sur cette affaire. A suivre !

Par Mariam Sissoko

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.