Scandaleux: Il découvre à l’ambassade qu’il est le père biologique d’un seul enfant sur les 05 enfants.

Grâce à l’ambassade il sait désormais que les quatre enfants sont adultérins.

incroyable kabako faits divers logo

C’est le regroupement familial du couple Kouadio qui va relever un vieux secret partagé entre l’amour d’un homme et l’adultère d’une femme que le temps avait jusque-là protégé. Au début de cette semaine, à l’ambassade des USA à Abidjan,c’est grâce à l’obtention du visa pour ses enfants que le mari a découvert  les tromperies de sa femme. Les larmes aux yeux, il se retenait pour éviter de passer pour ridicule dans ce hall plein de demandeurs de visas.

Vivant aux États-Unis depuis quelques années grâce à la green Card, l’homme a pu obtenir la nationalité américaine. Il a donc décidé d’organiser un regroupement familial. Sa famille est composée de cinq enfants ainsi que sa tendre épouse. Ils rempliront toutes les formalités d’usage pour le regroupement familial sur le sol américain.

Monsieur Kouadio fera même coïncider ses congés professionnels pour être à Abidjan avec les siens afin de repartir ensemble pour cette nouvelle vie aux USA. Comme recommandé par les services de l’ambassade en plus des documents administratifs, un test d’ADN est effectué sur tous les membres de la famille pour prouver leur filiation commune.

Lorsque le moment du retrait des fameux visas arrive, qui aurait pu imaginer un seul instant ce qui attendait cette famille « soudé »?  « Monsieur, nous sommes désolé mais quatre des enfants présentés ne pourront se faire établir de visas car n’étant pas de vous ». Tout honteux, il a préféré juste insinué que ce serait surement une erreur avant de quitter la salle. Pourtant lors de ces dernières années étant très souvent pris à vouloir coûte que coûte changer la vie de sa famille, il se disputait avec sa femme sur les dates de ses grossesses qui ne coïncidaient pas avec les jours qu’il passait avec elle.

Aujourd’hui il a toute la vérité en face de lui et est sous le choc.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *