Poursuivis pour vol et recel de 17 bovins : Amadou Dicko condamné à 10 ans de prison. Et Ousmane Cissé écope de la réclusion à perpétuité Amadou Karagnara et Oumar Omotimbé acquittés

Inculpés de vol qualifié et complicité de vol qualifié par recel, Amadou Dicko (employé de commerce, né le 31 décembre 1984 à Kolomani, cercle de Niono), Ousmane Cissé (employé de commerce, né le 31 décembre 1983 à Tonka, cercle de Goundam), Amadou Karagnara (marchand de bétail, né vers 1981 à Sévaré), Oumar Omotimbé (boucher, né le 17 juin 1985 à Goundam), Allaye Diagayete, Hamadou Bah et Boura Diallo ont été jugés le vendredi 2 juillet 2021 par la Cour d’assises de Mopti. Reconnu coupable, Amadou Dicko est condamné à 10 ans de prison et au paiement de 1 330 000 F CFA. Ousmane Cissé, qui ne s’est présenté à l’audience, a été jugé par contumace à la réclusion à perpétuité. Innocentés, Amadou Karagnara et Oumar Omotimbé ont été acquittés.

Il ressort du dossier que Yacouba Cissé avait la confiance des habitants du village de Sampara, dans le cercle de Mopti. A ce titre, il avait recruté Oumar Diallo en qualité de bouvier pour veiller sur ses animaux ainsi que ceux dont la garde lui avait été confiée par des villageois.

Dans la matinée du samedi 8 août 2020, Oumar Diallo se rendit auprès des animaux et constata la disparition de 17 bovins. Les recherches effectuées sont restées infructueuses. Le mardi 11 août 2020, Hamadoun Diallo, une des victimes du vol, aperçut dans la foire hebdomadaire de Fatoma, 2 de ses bœufs avec deux vieux. Il les approcha pour savoir. Ces vieux lui présentèrent Ousmane Cissé et Amadou Karagnara comme les vendeurs des animaux à Sévaré.

Pendant ce temps, il vit un 3e bœuf avec un autre homme qui déclarait la même chose que les deux précédents. Ainsi, à leur tour, Ousmane Cissé et Amadou Karagnara lui précisèrent avoir acheté lesdits animaux avec un marchand de bétail résidant à Saréma. Ensemble, ils se transportèrent à Sévaré-Saréma où ils interpellèrent Amadou Dicko, vers la gare routière. Celui-ci leur dira, non sans peine, qu’il s’était fait accompagner par son ami Allaye Diagayete, pour réceptionner 34 bovins quelque part dans la brousse vers Konna avec Hamadou Bah et Boura Diallo avant de les conduire  à son domicile en vue de les vendre, que son ami Allaye avait continué en conduisant 26 bovins vers Soufouroulaye.

Pendant qu’il leur donnait ces explications, Amadou Dicko profita de leur inattention pour prendre la fuite. Mais il n’arriva pas à leur échapper grâce au concours des gens qui l’avaient appréhendé. Ousmane Cissé qui avait ainsi la chance de se disculper s’y opposa avant de conduire Amadou Dicko dans une concession à Bamako-Coura près de la sienne où étaient gardés 3 bœufs vendus par la même personne au boucher Oumar Omotimbé. Amadou Dicko fut mis à la disposition de la Brigade de recherches de Mopti à Sévaré.

Déférés suivant PV n°126 du 12 août 2020 au Parquet d’instance de Mopti, une information judiciaire fut ouverte, d’où la présente procédure. Il est constant qu’Allaye Diagayete, Hamadou Bah et Boura Diallo sont inculpés pour des faits de vol commis au préjudice de Yacouba Cissé, Yaya Dicko, Abdrahamane Barry, Allaye Goumbana, Hamadoun Diallo et Témori Dembélé.

Ces inculpés sont en fuite depuis l’enquête préliminaire. A aucune étape de la procédure, ils n’ont pas été entendus. Ce qui fait que leur identité réelle et complète n’ayant pu être établie, aucun mandat n’a pu être décernée contre eux et ils restent jusqu’à présent inconnus.

Par contre, Ousmane Cissé, Amadou Karagnara et Oumar Omotimbé sont également inculpés de complicité de vol. Ils ont nié avec hardiesse les faits à toutes les étapes de la procédure en expliquant qu’ils ignoraient l’origine frauduleuse des animaux par eux achetés et que le prix marchand des animaux leur a paru raisonnable compte tenu de l’état d’amaigrissement de ceux-ci. En plus, aucun élément apparent n’avait pu éveiller leur soupçon. Ils sont des acquéreurs de bonne foi.

En application des dispositions de l’article 211 du Code de procédure pénale, il convient de dire n’y avoir à suivre contre les inculpés Allaye Diagayete, Hamadou Bah et Boura Diallo, car  n’ayant pas été suffisamment identifiés. Cependant, malgré leurs dénégations, Ousmane Cissé, Amadou Karagnara et Oumar Omotimbé doivent rester dans l’inculpation car la personne qui leur a vendu les animaux n’est pas habituellement un commerçant et les prix auxquels les animaux ont été vendus paraissaient relativement dérisoires comparativement au prix courant.

Ces éléments devaient les amener à douter de la provenance des bêtes. En ne le faisant pas, tout laisse à déduire qu’ils se sont associés volontairement à un cas de vol et qu’il convient de les retenir dans les liens de prévention pour complicité de vol. Sur les faits de vol qualifié, que si à l’enquête préliminaire Amadou Dicko avait catégoriquement nié participation ou complicité dans la commission de cette infraction, à l’instruction préparatoire, nuançant ses propos, il a fini au moins par admettre sa  complicité pour le recel des animaux volés.

Amadou Dicko assume le seul fait d’avoir acheté des animaux qu’il savait provenir du vol commis par Hamadou Bah et Boura Diallo qu’il a dénoncés comme les auteurs principaux. Mais, il est constant que les recherches effectuées par les parties civiles relatives aux animaux volés ont conduit à l’arrestation d’Amadou Dicko qui a indiqué à l’interrogatoire au fond “après avoir reçu la somme de 260 000 FCFA avec Ousmane Cissé et Amadou Karagnara, j’ai remis la somme de 130 000 FCFA à AllayeDiagayete et gardé le reliquat.

Le lendemain dimanche, ce dernier a pris la destination de Soufouroulaye avec les 26 bovins restants. Quant à la somme de 600 000 FCFA qui m’avait été remise par Oumar Omotimbé, j’ai fait un dépôt en deux tranches de la somme de 400 000 FCFA sur le compte Orange d’Hamadoun Bah et j’ai gardé le reliquat qui était  de 200 000 FCFA”.

La clé de répartition du produit lui permet de disposer de la moitié ou du 1/3 d’où l’imputation des faits de vol qualifiés. Il convient de déclarer, entre autres, n’y avoir lieu à suivre contre AllayeDiagayete, Hamadou Bah et Boura Diallo comme n’ayant pu être identifiés ou retrouvés ;  de déclarer cependant qu’il résulte des charges suffisantes contre Ousmane Cissé, Amadou Karagnara et Oumar Omotimbé pour complicité de vol ;  de déclarer qu’il résulte cependant charges suffisantes contre Amadou Dicko, d’avoir, à Sampara, commune de Bassiro, cercle de Mopti, le 8 août 2020, en tout cas depuis moins de 10 ans, frauduleusement soustrait 17 bovins au préjudice de Yacouba Cissé, Yaya Dicko, Abdrahamane Barry, Allaye Goumbana, Hamadoun Diallo et Témori Dembélé qui en étaient légitimes propriétaires, avec cette circonstance que dit vol a été commis nuitamment et par 2 personnes au moins.

Ces faits sont prévus et punis par les articles 252 et 254 du Code pénal et peuvent donner lieu à l’application de peines criminelles. Le médecin expert commis a conclu dans son rapport du 31 août 2020 que les inculpés ne présentent aucun trouble psychiatrique et ne souffre d’aucune anomalie physique ou psychique de nature à influer sur leur responsabilité pénale. Les renseignements généraux recueillis sur leur personnalité leur sont favorables.

Par ces motifs, la Cour, déclare suffisamment établie contre les inculpés Ousmane Cissé, Amadou Karagnara, Oumar Omotimbé, Amadou Dicko de la prévention des faits ci-dessus spécifiés et qualifiés, prononce par conséquent, leur mise en accusation en raison de ces faits, décerne contre eux ordonnance  de prise de corps et les renvois devant la Cour d’assises de Mopti pour y être jugé conformément à la loi.

 Amadou Dicko reconnu coupable

A la barre, Amadou Dicko a reconnu avoir acheté 34 bœufs sur lesquels, il a vendu 8. Mais, il a soutenu qu’il ne savait pas les que bêtes étaient volés.

A la question pourquoi a-t-il tenté de fuir  lors de son interpellation ? Il répondra qu’il avait eu peur d’être lynché par la foule qui l’avait aspergé d’essence. Et pourquoi a-t-il réceptionné les animaux hors de la ville ? Il dira que cela est une habitude de recevoir les animaux à vendre hors de la ville. Et c’est quand il a été arrêté qu’il s’est rendu compte que lesdits animaux étaient volés. Et il a acheté les animaux avec des gens en qui il avait confiance. Il a reconnu être le receleur des animaux car celui qui les a vendus a fui. Etant éleveur, pourquoi  achète-t-il des animaux pour les vendre ? Il ne répondra pas à cette question.

Le ministère public lui a rappelé que ce n’est pas la première fois qu’il est arrêté et condamné pour les mêmes motifs.

Amadou Karagnara (vendeur d’animaux) a expliqué que c’est Ousmane Cissé qui l’a contacté pour l’achat de 3 bœufs. Et c’est le même Ousmane Cissé qui a dénoncé Amadou Dicko comme le vendeur des animaux. Interpellé, Amadou Karagnara a remis les 3 bœufs à ses propriétaires avant de réclamer son argent.

Il a démenti les propos d’Amadou Dicko sur sa tentative de fuite. Il n’était sous aucune menace au moment des faits.

Pour son cas, Oumar Omotimbé (boucher) a dit qu’il a directement été contacté par Amadou Dicko avec qui il a acheté 5 bœufs à 550 000 FCFA dont 3 avaient été abattus et vendus. “C’est à la Brigade de recherche où j’ai été interpellé que j’ai su que lesdits bœufs étaient volés. J’ai remboursé 330 000 F CFA pour les 3 bœufs tués et remis les 2 autres vivants à leurs propriétaires”, a-t-il témoigné.

Oumar Diallo (le berger) a témoigné que c’est Amadou Diallo qui a découvert les  animaux volés au marché.

Dans sa délibération, la Cour a reconnu Amadou Dicko coupable des faits mais avec des circonstances atténuantes. Ses deux complices receleurs n’ont pas été retenus dans les liens de l’accusation. C’est ainsi que le ministère public a remercié la Cour d’avoir mis les complices hors de cause et s’est remis aux peines qui seront prononcées. L’avocat d’Amadou Dicko a sollicité le sursis.

Dans son arrêt de condamnation, Ousmane Cissé (le voleur des bœufs en fuite) a été condamné par contumace à la réclusion à perpétuité. La Cour a infligé 10 ans de prison à Amadou Dicko et le remboursement de 1 330 000 FCFA repartis comme suit : 240 000 FCFA pour les 2 bœufs d’Amadou Diallo, 500 000 FCFA pour les 4 bœufs d’Oumou Baya, 390 000 FCFA pour les 3 bœufs d’Abdramane Barry, 200 000 FCFA pour les 2 bœufs d’Oumar Sogoba.

Amadou Karagnara et Oumar Omotimbé ont été acquittés.

     Siaka Doumbia, Envoyé spécial

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.