Noyade dans le fleuve Baoulé : Deux filles de Yanfolila mortes à la plage

Ce samedi 26  avril 2014, quatre filles de Yanfolila toutes âgées de 15 ans environ, sont venues rendre visite une copine à Bougouni. Selon, une des quatre filles, elles ont quitté Yanfolila à 08heures pour arriver à Bougouni à 10Heures. A l’arrivée, leur copine était encore à l’école. A la descende de celle-ci à 13 heures, les quatre filles de Yanfolila et leur copine de Bougouni ont décidé d’aller se promener.

 corps sans vie retrouve fleuve bamako

Ne sachant pas où exactement partir, la copine de Bougouni proposa des lieux de distraction au nombre desquels la plage du fleuve Baoulé qui se trouve à 1km de la ville. De commun accord, elles se sont rendues à la plage où des garçons et des filles de Bougouni se baignaient.

A leur arrivée, les garçons les inviteront à les rejoindre dans l’eau. Selon notre source, elles ont fait savoir aux garçons qu’elles ne savent pas nager. Ces jeunes ont insisté en  disant qu’ils porteront les filles au dos et faire un tour dans l’eau.

Ceci étant, Balakissa Traoré accepta de se porter sur le dos d’un garçon qui fera le tour de la baignade avec elle. A son retour sur la berge, Balakissa demandera à sa copine Koura Coulibaly de faire un tour et que ce n’est pas difficile. Koura s’est fiée au dit de Balakissa et elle s’est portée sur le dos d’un autre garçon qui commencera à nager avec elle.

A la surprise, Koura Coulibaly a lâché le garçon et la noyade a commencé. Balakissa a vu Koura se noyer, elle demanda aux garçons de la secourir. En même temps, un enfant et une autre fille de Bougouni étaient entrain de se noyer au même endroit. Les garçons présents sur la berge ont pu sauver cet enfant et la fille qui était de Bougouni. Mais, Koura était en immersion. Balakissa n’a pas pu se retenir, elle descendit dans l’eau pour sauver sa copine.  N’étant capable de se sauver elle-même à fortiori une autre personne, Balakissa et Koura, toutes deux se sont noyées, et sont partie en profondeur de l’eau.

Les jeunes qui leur  ont invité à la baignade, non identifiés, ont pris la fuite. Le public  présent sur la berge a aussitôt saisi la police, le service de la protection civile et les pompiers volontaires de Bougouni. Tous ceux-ci ont effectué le déplacement sur les lieux. Les pompiers volontaires de Bougouni dirigés par son président M. Michel VIDAL et la protection civile ont pris la situation en main. M. Vidal est descendu en premier pour la recherche des corps et sa recherche a été infructueuse. Alors, les vieux bozos venus pour la circonstance sont descendus et ceux-ci sont parvenus à faire sortir les corps, 3 heures environ après le drame. La police a fait le constat devant les autorités politiques notamment le maire et une foule venue de la ville de Bougouni. Les parents informés depuis Yanfolila se sont rendus sur les lieux du drame, le même soir. Enfin, les jeunes de Bougouni ont inhumé les deux filles sur la berge du fleuve.

En ce concerne les causes de la noyade, les analystes sont arrivés à la conclusion que Koura et  Balakissa se sont accrochées l’une à l’autre  jusqu’à leurs derniers souffles car, les deux corps seraient posés cote à cote sous l’eau. Tout le monde est unanime qu’une personne en voie de noyade s’accroche à toute chose qui se trouve à portée de main. A cet effet, Koura Coulibaly qui se noyait a pu s’accrocher à Balakissa Traoré venue à son secours.

Que Dieu nous en garde !

Seydou KONE 

SOURCE: Le Relais (Bougouni)
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.