La dote en cadeau empoisonné

Dans le récit de cette histoire, la contribution de K la sœur pour son frère D a tout l’air d’un cadeau empoisonné qui ne dit pas son nom.

incroyable vrai logo faits divers

Selon le témoignage de la femme et d’autres sources concordantes, F la femme de D  a été obligée de rembourser l’intégralité de la dote que  sa belle sœur a donné à son mari pour l’épouser. Voici  les faits.

Monsieur qu’on désigne par D et sa femme F ont longtemps vécu ensemble en relation libre avec le projet de mariage sans ressource pour financer. Plusieurs années passées, la famille de F a décidé de lui donner en mariage à un autre homme étant donné que D n’a pas l’intention d’officialiser leur union. Lorsque F en a parlé à D, lui à son tour a informé sa famille de la décision des parents à la fille.

Connaissant le degré d’amour que D éprouve pour F, sa mère a dissuadé K sa sœur qui a assez de moyens de venir en aide à son frère en vue de lui donner la chance d’épouser la femme qu’il a choisi.

Sans détours la sœur de D a avancé le montant nécessaire pour les fiançailles et le mariage religieux pour que F déménage chez D en attendant d’avoir le moyen d’organiser le reste.

Lorsque F a démenagé chez D, tout se passait normalement jusqu’au jour où F s’est rendue chez ses parents pour un mariage, où elle a passé la nuit sur autorisation de D son mari.

A son retour le lendemain, K la sœur de D a convoqué un conseil de famille pour dire  à F que le mariage n’a pas encore été consommé pour qu’elle se permette de tout chez eux. Pour s’expliquer, F lui a fait savoir que c’est son mari qui lui a donné la permission.

Suite à cette réponse de F, K qui croit avoir plus de droit sur F que son mari n’a pas hésité à lui dire que son mari ne peut l’autoriser à se comporter de quelques manière que se soit dans la mesure où il n’a été capable de payer même sa dote.

Il faut reconnaitre que cette vérité a frappé F dans sa dignité d’épouse et juste après la réunion, elle a demandé à son mari de lui communiquer le montant exact que sa sœur lui a remis pour les fiançailles. Après avoir connu le montant, F qui fait le petit commerce a utilisé son fond de commerce pour donner la somme à son mari de remettre à sa sœur afin que l’autorité de la gestion de leur couple lui revienne de droit.

Comment feriez-vous à la place de F ?

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *