Insécurité à Bamako : Deux policiers tués par la population en intervalle de 5 mois

Le premier, c’est en fin avril 2019 et le second en fin juillet. Ils ont été tous les deux  victimes d’amalgame  de  cette même  population qu’ils a étaient pourtant en train de protéger.

Le Sergent-chef Dramane KONÉ alors en service à la Brigade des Recherches du 11ème Arrondissement, a été battu à mort dans la nuit  du 29 avril 2019 au quartier  Sabalibougou en commune V du district de Bamako. Il y était allé  en solo sur informations d’un indicateur pour arrêter  un malfrat très recherché. Et le malfrat après l’avoir aperçu et l’ayant reconnu comme étant un policier, a  crié au voleur. Et le défunt sergent alors habillé en civil dans le cadre de son enquête, n’eut plus le temps  de s’expliquer devant  la population sortie en masse aux cris du vrai malfrat. Il est battu et  ne survivra pas.

C’est dans les mêmes circonstances que le sergent Mohamed  Diarra dit Mass  a été victime d’un lynchage de la part de la population à Sotuba en commune I dans la nuit du dimanche 21 juillet. Après avoir évité  un braquage, il a été lui-même pris par la population  pour l’un des braqueurs qui, selon les témoignages, étaient au nombre de trois sur une moto djakarta.

N’étant pas de service ce jour, Mohamed Diarra était habillé en civil, mais avec son arme de service sur lui. Et c’est la la présence de cette arme qui a créé l’amalgame chez la population qui ont battu à sang et transporté  aux urgences à l’hôpital Gabriel Touré, il a rendu l’âme trois jours après  le mercredi 24 juillet.

Source: 223infos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *