GB/enseignante tuée en classe: garde à vue prolongée pour un collégien suspect

La police britannique a prolongé la garde à vue d’un collégien de 15 ans soupçonné d’avoir poignardé à mort lundi une enseignante en pleine classe dans un établissement de Leeds (nord), un événement sans précédent qui a profondément choqué le pays.

cravate uniforme eleve college catholique corpus christi

Ann Maguire, 61 ans, qui enseignait l’espagnol et l’éducation religieuse au collège catholique Corpus Christi depuis plus de quarante ans et n’était qu’à quelques mois seulement de la retraite, est morte après avoir été attaquée à coups de couteau pendant un cours.

La police du West Yorkshire a indiqué mercredi avoir prolongé la détention du collégien arrêté juste après l’incident meurtrier, avec l’aval de la justice.

L’inspecteur de police Simon Beldon avait prévenu que l’interrogatoire du suspect pourrait prendre “un peu de temps” étant donné son jeune âge.

Des centaines de messages et de bouquets de fleurs ont été déposés devant les grilles de cet établissement d’un millier d’élèves, situé dans un quartier de classes moyennes et populaires de Leeds.

Le drame a suscité une forte émotion dans le pays et la presse consacrait de longs articles à l’enseignante décrite comme entièrement dévouée à son métier, ayant élevé en plus de ses propres enfants ses deux neveux après la mort de sa soeur.

Le Premier ministre David Cameron, évoquant mercredi devant les députés cette “épouvantable tragédie”, a également rendu hommage à un “professeur très aimé”.

Selon la presse, l’enseignante d’espagnol aurait dû être en repos ce lundi mais s’était portée volontaire pour venir aider les élèves à préparer des examens.

Le suspect, décrit par des collégiens comme un garçon solitaire et silencieux, se serait avancé depuis le fond de la classe jusqu’à l’enseignante, la frappant plusieurs fois au cou et dans le dos.

Ce meurtre d’un professeur en classe est présenté comme sans précédent au Royaume-Uni. La dernière fois qu’un enseignant a été tué dans le pays remonte à 1996, quand un déséquilibré a fait irruption dans une école de Dunblane en Ecosse, tuant par balles 16 enfants et leur institutrice.

Alors que des voix se sont élevées pour appeler à revoir les mesures de sécurité dans les établissements scolaires, le directeur du collège Corpus Christi Steve Mort a estimé que les portails de détection de métaux n’étaient pas utiles et que ce drame restait un incident “isolé”.

© 2014 AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *