Faits divers : La « technique de la grenouille » du marabout

Pour son deuxième voyage dans le village de Bladio dans la région de Ségou, Moussa Ag disait arrivé un peu plus du nord. Il avait acquis une certaine notoriété lors de son premier voyage. Ainsi, à l’annonce de son arrivée, son logeur était envahi. Pourtant très vite, Moussa va répartir seulement après 10 jours et cela tard dans la nuit sans avoir avisé son logeur.

Il était presque 20 heures, Oumar était venu voir le marabout pour une série de consultations, à en juger par le sourire d’Oumar, on dirait qu’il avait de bonnes nouvelles. Très vite, il dépasse Moussa et promet de revenir aussitôt. Au bout de quelques minutes, Oumar arrive chez Moussa en compagnie d’une petite sœur (voisine) pour accomplir un rituel indispensable pour la réussite de sa consultation.

Oumar introduit la fille dans la case et repart chez lui accomplir d’autres rituels. Pourtant, Oumar sait très bien que le petit copain de la fille en question est un malade de jalousie, il cherchait sa copine.

Quelques heures après une recherche effrénée, Djélika et son copain se croisent aux environs de la case du marabout. Vous pouvez imaginer la chaleur de cette conversation. Au bout de quelques minutes, la fille craque : « c’est Oumar qui m’avait amené chez le marabout Moussa pour un rituel, il a abusé de moi… ».

Le copain de Djélika l’accompagne chez Oumar, tape à sa porte pour le réveiller et lui explique la situation. Entretemps d’autres amis du copain se joignent à eux et très vite la nouvelle se répand malgré l’heure tardive.

Après discussions et concertations, la bande décide d’aller demander des comptes à Moussa Ag ce marabout pourtant respectable. C’est donc un groupe de 5 gaillards et la fille qui sont venus taper à la porte de Moussa. En tête du cortège Oumar tout furieux tape et insiste : « Nous avons besoin de toi, c’est urgent et important…« . L’autre, depuis la case, répond : « Attendez demain, je suis en pleine séance de travail nocturne… » Oumar rétorque « Tu sais de quoi il s’agit, ouvre ou nous allons défoncer la porte… ». Alors le marabout décide d’ouvrir la porte et s’adresse au groupe en ces termes : « Soyez les bienvenus, prenez place ». Tout furieux, Oumar pose cette question : « Est-ce que tu as touché à la fille ? Elle dit que tu l’as violée … » Le marabout répond, « elle a menti, je ne l’ai pas violée mais je l’ai touché. La preuve, je lui ai donné de l’argent…« . Est-ce que vous comprenez que tout cela se passe devant le copain de Djélika qui d’un geste a saisi le collet du marabout. Acculé, le marabout réaffirme avoir couché avec elle mais avec son consentement. Après les interventions, Oumar commente, « donc, toi tu es un imposteur. »

Avant qu’Oumar ne termine cette phrase une grosse grenouille apparait, elle obstruait la porte d’entrée. Au moment où la panique allait s’emparer du groupe, Bourama, un ancien élève coranique, rassure ses copains sur sa connaissance de la technique utilisée, il prononce des incantations et la grenouille disparait. Dans la foulée, Djélika témoigne : « C’est avec la même grenouille qu’il m’avait obligée à me déshabiller. »

Le marabout est aussitôt trainé dehors par le groupe, et Oumar de lui demander de rembourser tout de suite les 4000 F CFA qu’il lui avait remis dans la soirée. Moussa enfouit sa main dans sa poche et sort un billet de 10.000 F CFA, il le remet à Oumar, celui-ci rétorque, « je remets la monnaie à la fille que tu viens d’abuser. » L’autre ne dit mot. La séquence était close, le groupe avait libéré le marabout en attendant le jour pour reprendre le débat. Très tôt dans la matinée, la nouvelle s’était répandue telle une trainée de poudre, donc tout le monde attendait que Moussa Ag sorte de sa case. Malheureusement, il était parti et la case était vide.

Youba KONATE

Source: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.