En voulant soigner une fillette qui souffrait d’une fracture de la cuisse : le guérisseur et son assistante l’achèvent en lui injectant une over dose de médicament

La petite Ramata Cissé, âgée de 5 ans et ses parents vivent à NAMASSA DAKAN, un secteur de Bozola, en Commune II du district de Bamako. Ce jeudi 4 juin, en début de matinée, elle s’est fracturée la cuisse. Plutôt que de la conduire à la pédiatrie, son père a choisi de l’amener chez le guérisseur du coin. Elle ne reviendra pas vivante.

 

incroyable vrai logo faits divers

Le commissariat de police du 3è arrondissement a mis le grappin jeudi 4 juin dernier  sur Souleymane Maïga, réputé tradi thérapeute, installé au marché des bananes sis au bord du fleuve à Bozola, encore appelé « NAMASSA DANKAN »et son assistante Assitan Bemba. Ils sont poursuivis pour homicide involontaire et exercice illégal de la médecine. Leur victime a été mise à leur disposition par son père. En début de matinée, la petite Ramata Cissé semblait se plaindre de sa cuisse droite. Son père a conclu qu’elle souffre de fracture. Pour la soigner, il a préféré faire recours à son voisin de guérisseur. M. Cissé entendait faire économie d’argent car, le tradi thérapeute est moins cher comparé aux prix pratiqués dans les centres de santé, mais aussi d’effort vu que lui est domicilié au bord du fleuve, donc pas de déplacement à faire.

Mais s’il le savait…Après avoir ausculté la patiente, le guérisseur sollicita Assitan, son assistante pour lui faire une anesthésie. Il semble que la dose a été trop forte car, aussitôt après l’injection, la petite Ramata a piqué une crise. C’est la panique dans la clinique improvisée. Elle ne s’est plus remise. Les deux parties, les parents de la défunte et les tradi thérapeutes allaient passer l’affaire par perte et profit si la police du 3è arrondissement informée, ne s’en était pas saisie. Tous furent interpellés pour une audition sur procès verbal et placés sous mandat de dépôt. Comme quoi, il n y a pas de négociation possible dès lors qu’il y a mort d’homme.

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.