En cavale après avoir volé des chaînes en or, en argent et des téléphones portables : les Timbely de Kalaban Coura rattrapent leur servante à la Tour de l’Afrique

En cavale après avoir volé des chaînes en or, en argent et des téléphones portables : les Timbely de Kalaban Coura rattrapent leur servante à la Tour de l’Afrique

faits divers incroyable vrais

 

 

 

Fatoumata Timbely a échappé belle à un lynchage car, la foule de badauds qui pullulent aux alentours de la Tour de l’Afrique a voulu se faire plus royaliste que le roi. SalimataTimbely, ex patronne et victime du vol, alertée par une sœur, voulut conduire à domicile sa bonne et régler l’affaire à l’amiable. Mais la foule qui l’encerclait ne l’entendait pas de cette oreille. C’est sous sa pression que Fatoumata a été conduite au poste de police de Faladjè puis après au commissariat de police du 7è arrondissement pou être entendue sur procès verbal. C’est en décembre 2013 qu’elle débarqua à Bamako pour travailler comme servante.

Elle est embauchée dans une famille Timbely à Kalaban Coura. Mais après seulement deux mois, Fatoumata a disparu et avec elle, deux chaînes, l’une en or, l’autre en argent et deux téléphones portables. Longtemps recherchée, c’est le jeudi 24 juillet dernier, peu avant midi qu’elle est aperçue au rond point de la Tour de l’Afrique par le fils de son ex-patronne. Dès qu’elle est interpellée par ce dernier, elle s’est retrouvée encerclée par une foule de justiciers qui voulut la lyncher.

Et quand la victime alertée s’est présentée pour tenter de la conduire en famille, la foule a renoncé à la lyncher, mais a exigé qu’elle soit conduite à la police, ce qui a été fait. Fatoumata a été déférée le mardi 29 juillet dernier pour vol.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.