Coups de fouet pour avoir filmé un viol

Un Soudanais a été condamné par un tribunal de Khartoum à 40 coups de fouet pour avoir filmé une scène qualifiée par des militants de viol en réunion sur une adolescente. Cent coups de fouet pour les violeurs.

 

faits divers incroyable vrais

 

La jeune fille, de nationalité éthiopienne, a écopé d’un mois de prison pour «activité indécente», mais la peine a été suspendue parce qu’elle est enceinte, a expliqué à l’AFP Me Samia al-Hashmi.

Elle devra cependant s’acquitter d’une amende de 5000 livres (560 francs).

Trois hommes ont reconnu avoir eu des «relations sexuelles» avec l’adolescente et ont été condamnés à 100 coups de fouet, tandis que celui qui a filmé la scène et l’a diffusée sur internet devra recevoir 40 coups et payer une amende de 10’000 livres (1100 francs).

WhatsApp

Même si l’application de messagerie mobile WhatsApp est très populaire au Soudan, cette vidéo montrant des relations sexuelles et des hommes apparemment fiers de leurs actes représente un événement rare dans ce pays conservateur où les femmes risquent le fouet si elles sortent la tête découverte.

Selon le réseau Siha, qui rassemble plusieurs associations de défense des femmes dans la Corne de l’Afrique, la jeune éthiopienne, âgée aujourd’hui de 18 ans, recherchait un logement quand elle a été attirée dans une maison vide et attaquée l’année dernière.

Diffusée sur les réseaux sociaux

Les arrestations n’ont eu lieu que lorsque la vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux en janvier, a précisé Siha, soulevant l’ambiguïté d’un verdict qui n’hésite pas à condamner une victime de violences sexuelles.

«Cela va empêcher les prochaines victimes de parler et de chercher de l’aide, et enracine la culture d’impunité pour les auteurs» de violences, a dénoncé Hala Elkarib, responsable régionale de Siha.

source : afp

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *