Commissariat de Kati 1er arrondissement Deux braqueurs et violeurs arrêtés par les limiers

Le Commissaire Divisionnaire Moussa Cissé, fraîchement nommé à la tête du Commissariat de Police du 1er Arrondissement de Kati, vient de s’illustrer dans la continuité par l’arrestation de deux braqueurs et violeurs qui entravaient la liberté d’aller et de revenir des paisibles citoyens des quartiers Mission et Koko-plaine de Kati.

 

En effet, le lundi 9 décembre, aux environs de minuit, le sieur Abdoulaye Koné, agent de surveillance dans une Société de gardiennage de la place, accompagné de sa copine « HS », s’est présenté au Commissariat. Il déclara qu’ils ont été braqués à l’aide d’arme blanche au niveau du cimetière du quartier Mission par deux individus. Il ajouta qu’après avoir reçu une gifle de la part du plus gros, les suspects l’ont fouillé et lui ont extorqué la somme de 200.000 F CFA, plus deux téléphones portables, dont l’un de marque Techno K7 et l’autre Kgtel. Il rapporta aussi que les deux individus ont violé sa copine « H.S » sous ses yeux.

Quant à celle-ci, elle déclara qu’après avoir subi les assauts sexuels des deux individus, ceux-ci lui ont extorqué ses deux bagues dont l’une en argent portant l’inscription « H.S » et l’autre en zinc. Les deux victimes ont terminé en faisant une description sommaire des deux suspects. Ainsi, le Divisionnaire Moussa Cissé a aussitôt instruit au bouillonnant Chef de sa Brigade de Recherches, le Major de Police Souleymane Z. Coulibaly alias « Konkoun Solo » de mettre rapidement la main sur les deux criminels. Moins de 24 heures, suite à des renseignements recueillis, les deux ont été rapidement identifiés. Alors, le plus gros a été localisé le lendemain, mardi 10 décembre, aux environs de 11 heures, non loin de la Maison des Anciens Combattants de Kati, alors qu’il tentait d’écouler l’un des téléphones portables de marque Kgtel.

Après une course poursuite, il a été appréhendé. Fouillé au corps, il a été trouvé en sa possession le téléphone portable en plus des deux bagues déclarées par la dame « H.S ». Interpellé sur son identité, il déclara se nommer Cheick M.S alias « Gabonais », âgé de 25 ans environ. L’intéressé est un multi récidiviste, fiché dans les archives du Commissariat du 1er Arrondissement de Kati. Sommairement interrogé, il a sans détour reconnu les faits avant de livrer son second du nom de A.M alias « Lagaré », âgé de 21 ans. Ce dernier a été localisé quelques instants plus tard à la Maison des Jeunes de Kati et, interpellé, lui aussi, il a reconnu sans ambages les faits. Tous natifs de Kati, les deux suspects ont été déférés suite à une procédure pour vol avec agression et viol collectif devant Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kati, le jeudi 12 décembre.

B D

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *