BAMAKO : UN GARDE DU CORPS DE LA PREMIÈRE DAME AMI MAÏGA ( à vérifier) MENACE D’ABATTRE UN BOUCHER AVEC SON ARME À FEU.

Ce samedi 04 janvier 2020, à Banankabougou, devant le bar ” Djiguiya”, un porteur d’uniforme, répondant au nom d’Oumar TOURE, n’a pas hésité à pointer son pistolet automatique sur un boucher de la place dont le seul tort a été d’ avoir réclamé son dû.

Selon nos informations, le militaire nommé Oumar TOURÉ et sont ami TANGARA, un policier, précédemment au 13ième arrondissement, avant de rejoindre un poste à ATT bougou, sont fréquents dans le bar ” Djiguiya de Banankabougou, où presque tous les soirs, ils se saoulent la gueule d’alcool et de la bière.

À quelques mètres de là, en face de l’université Bazo, se trouve une boucherie.

Ce samedi vers midi, les deux agents indélicats se présentent devant le boucher de la place au nom ABBA auquel ils demandent de leur griller une tête crue de mouton qu’ils ont apportée aveux eux.

Sur le coup, il est convenu que les deux agents payent la somme de 1000 FCFA au boucher après le travail fait. Au bout de 55 minutes, il leur est livré la tête bien grillée. Et comme convenu, le grilleur réclame son dû. Il n’en fallait pas pour que le soldat Oumar TOURÉ se déchaîne sur lui : le militaire vociférant, affirme qu’il ne va pas payer les 1000 FCFA pour la simple raison que le boucher a pris quelques minutes de retard. Dans la foulée, il sort un pistolet automatique qu’il pointe sur la figure du pauvre boucher qu’il menace d’abattre s’il ne se tait pas dans l’immédiat. Pis, il gifle trois fois le boucher et lui donne plusieurs coups de poing au thorax, devant une foule de curieux.

Plus grave, l’agent TOURÉ défie le boucher à aller se plaindre là où il veut. Il se bombe la poitrine au motif qu’il est l’un des puissants gardes du corps de l’Épouse du Chef de l’État, Mme Kéïta Aminata Maïga.

Écœurant de voir encore qu’au Mali, il existe des super hommes qui ont le culot de pointer une arme sur un paisible citoyen qui ne cherche que son pain quotidien sans aucunement briser de loi.

Questions: le Président IBK sent-il la souffrance de son peuple encore, humilié jusqu’à Bamako par des agents publics, sans raison ?

Son Épouse Aminata Maïga garde-t-elle réellement cette espèce de soudards d’une autre époque parmi ses gardes du corps, se traînant dans les bars ? Si oui, c’est vraiment dommage pour le Mali. Ou bien, le nommé Oumar TOURÉ, connu de tous les rats de ce maquis, est-il un vrai faux agent qui se promène dans la nature avec une arme à feu sans s’inquiéter ? Dans tous les cas, il a dépassé ses limites et doit être corrigé dans un État sérieux.

D’ores et déjà, le Commissariat du 13ième arrondissement, d’où aurait servi le nommé TANGARA, policier, compagnon de TOURÉ, a été informé et la hiérarchie militaire sera interpellée pour très vite mettre hors d’état de nuire ce mauvais soldat qui, au lieu de protéger ses citoyens, les menace de mort avec une arme achetée avec leurs impôts.
OÙ VA LE MALI ?
Source : Amara Bathily avec Figaro du Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *