Au cours d’un enterrement à Doumanzana : Un vieux démasqué

Dans la capitale malienne, l’escroquerie est devenue monnaie courante. Certaines personnes n’hésitent pas à faire de cette mauvaise pratique leur profession quotidienne. Parmi tant d’autres cas, nous nous intéressons au cas d’un vieux âgé de 65 ans ou plus qui a été prit la main dans le sac au cours d’un enterrement à Doumanzana la semaine dernière.

Depuis un certain temps, les uns et les autres profitent des lieux de prêche d’enterrement pour faire des sals coups. Comme d’habitude à l’occasion de ces cérémonies, les imams demandent aux fidèles musulmans  des contributions  afin de venir en aide à la famille du défunt. Généralement ce sont les griots  qui se chargent de cette mission bénévole.

La semaine dernière, à l’occasion d’un enterrement à Doumanzanna, un vieux de 65 ans ou plus qui semblait aider les griots a été pris en flagrant délit de vol. Ce vieux  profitait de l’inattention des uns et des autres pour camoufler les billets sous son chapeau. Avec toute son expérience en la matière, le griot Camara qui  surveillait  minutieusement les gestes et les mouvements de ce vieux a fini par l’attraper la main dans le sac.

A la fin des collectes, si chacun a déposé sa part devant l’imam sur la natte, le vieil escroc a été le dernier à venir déposer sa part. Et il a seulement déposé des pièces  sur la natte. Le griot Camara, qui a vu ce dernier caché les billets sous son chapeau, s’est précipité pour immédiatement informer l’imam et son staff. C’est ainsi que la main a été mise sur le vieux  voleur. Selon les constats, il n’était pas à un premier coup. Certaines sources précisent qu’il a récemment fait la même chose  au cours d’un enterrement à  Fadjiguila en Commune I du district de Bamako. Interpellé par l’imam et son staff, il est resté immobile et bouche bée. Lorsque le griot Camara a enlevé son  chapeau, la découverte était macabre. Car, il y avait  des billets  sous  son chapeau, d’une valeur de plus de 5.000Fcfa.

L’imam a seulement demandé aux fidèles musulmans de prier pour le vieux voleur pour qu’il puisse abandonner cette mauvaise pratique qui n’honore personne. Quelques minutes après, il quitta les lieux de l’enterrement avec la honte de sa vie.

source : L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.