Agression à domicile au Point-G: Deux jeunes gardes échappent in extremis au lynchage

 

 faits divers incroyable vraisDans la soirée du mardi 27 avril dernier, deux jeunes gardes fougueux, orgueilleux et indisciplinés se sont permis de faire irruption dans la grande famille Diallo du point-G pour frapper à sang S-D qui rendait visite à sa grande mère. À la suite de ladite agression, les deux jeunes gardes n’ont eu la vie sauve que grâce à une intervention musclée de la police militaire (PM). Ils ont tout de même été légèrement molestés par une foule en colère.

Ayant constaté qu’un téléphone sonnait très tardivement (entre 2h et 3h du matin) et cela assezrégulièrement dans la chambre de ses petites sœurs…SD les interpela toutes pour en savoir davantage. La plus âgée D-D dira que le téléphone appartient à un de ses petits frères mais que la carte Sim lui appartenait à elle.

Très en colère, S-D récupéra le téléphone et assigna à D-D de dire au frère en question que c’est lui qui détenait désormais le téléphone. Le lendemain matin quand S-D interpella ledit frère, ce dernier reconnait avoir effectivement donné le téléphone à sa sœur mais uniquement pour jouer et non autre chose.

Au même moment, le jeune S-D a été informé d’une visite qui l’attendait à la porte. Ne sachant pas qui l’attendait et pour quelle raison, il s’empressa de sortir. Une fois devant la porte, un jeune garde qui l’attendait lui ordonna de remettre la puce et le téléphone qu’il avait pris avec D-D, qui plus est sa propre petite sœur, tout en indiquant que c’est lui qui a acheté la puce et qu’il a forcément besoin de parler avec sa princesse.

Surpris et contrarié, S-D dira au jeune garde d’aller se faire voir ailleurs et qu’il remettra ni le téléphone encore moins la puce. Aussi, il dira au jeune garde que s’il est animé d’une bonne volonté et qu’il prétend faire du sérieux avec sa sœur, qu’il vaudrait mieux qu’il rentre en famille au lieu de s’arrêter dans la rue.

En réaction aux propos du jeune S-D qui, visiblement, était animé d’une bonne volonté, le jeune garde a préféré proférer des menaces. « Si tu refuses de donner le téléphone et la puce dans les 2 prochains jours, les sanctions vont tomber et tu verras bien de quoi un jeune garde comme moi est capable de faire », aurait-il dit à S-D avant de s’en aller sur sa moto Djakarta.

Deux jours après, S-D n’avait toujours pas remis ni le téléphone ni la puce. Prenant cela comme un affront, notre jeune garde fougueux viendra prendre position devant la maison de S-D. Quelques instants après, ce dernier sortît et se dirigea vers la grande famille Diallo ou réside sa grande mère maternelle pour des salutations d’usages.

Ayant su la position exacte du jeune S-D, le jeune garde s’empressa sur sa moto pour aller chercher un autre jeune garde de sa promotion au niveau de l’ex camp des commandos situé entre Point-G et Koulouba. C’est ainsi qu’ils sont venus directement dans la grande famille Diallo pour demander d’après S-D. Ne doutant de rien, la personne interrogée s’empressa d’appelé S-D pour lui notifier qu’il avait de la visite.

Une fois dehors, il se retrouvera entre les deux jeunes gardes qui n’hésitèrent pas à le bastonner. C’est ainsi que la personne qui avait appelé S-D cria au voleur. Il n’en a pas fallu plus pour que la famille Diallo soit remplie de monde. Pendant que certains chicotaient les deux jeunes gardes, d’autres plus calmes ont préféré faire appel à la police militaire.

Après des tractations avec les éléments du camp des ex commandos qui ne voulaientpas que la police militaire s’en mêle, Ces derniers finiront par les amener sous un applaudissement nourri de la foule.

Plusieurs témoignages confirment que les deux jeunes gardes en question sont repartis dès le lendemain matin au Point-G avec une moto sans tuyau. Comme pour dire certainement qu’au Mali, il existe bien d’agents qui sont et demeurent au-dessus de la loi. Affaire à suivre…

KANTAO Drissa

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.