Affaire foncière : quand Ibrahima Touré joue au dilatoire !

Accusé de détention de biens d’autrui, Ibrahima Touré a été jugé et condamné par le Tribunal de première instance de la commune II du District de Bamako à 36 mois d’emprisonnement avec sursis, et condamné également à une amende de 5 millions de Fcfa, en plus de la restitution des 55 titres fonciers qu’il détient. Refusant le verdict, Ibrahima Touré a fait appel à la Cour d’appel de Bamako. Au cours de la première audience publique, il a refusé de répondre aux questions des juges.

tribunal justice grande instance cour appel

Bien qu’Ibrahima Touré ait fait appel à la Cour d’appel, il ne voulait pas du tout voir un procès portant sur l’affaire qui l’oppose à la famille de feu Batio Touré. Ibrahima Touré a donc, dans un  premier temps, demandé le report de deux semaines de l’audience parce qu’il serait malade. Et quand il revint pour la deuxième fois, il a trouvé qu’il lui faut la présence de ses avocats, ce qui n’était le cas ce jour-là. Le procès a été alors reporté pour une semaine de plus. C’est ainsi que le lundi 20 juin 2016, n’ayant plus d’autres moyens de recours, il était à l’audience.

Pour mieux jouer à son jeu, Ibrahima Touré a, à l’entame de ses propos, signifié qu’il n’entendait pas bien et qu’il avait également des troubles de la mémoire. Il a ensuite nié toute implication de sa personne dans un litige foncier avec la partie civile qui est la famille de feu Batio Touré. «Les raisons sont simples, les arguments développés sont non avenus. Les 77 ha ne sont qu’une pure invention de la famille Touré. Pour moi, je ne dois rien à personne», a déclaré Ibrahima Touré. Il a nié toute attache avec l’affaire des 7 ha dont il a lui-même fait les démarches et obtenus auprès des autorités des domaines de l’Etat et des affaires foncières.

Pourtant, c’est lui-même, Ibrahima Touré dit Bourama Blen, qui a remis à la gendarmerie la moitié de la parcelle des 7 ha en 75 titres fonciers à la famille de feu Batio Touré sur un total de 155 titres fonciers individuels. Comme convenu dans une convention écrite et signée par Ibrahima Touré lui-même et Mamadou N’ko Traoré comme témoin, les enfants de feu Batio Touré avaient décidé de céder à Ibrahima Touré un ha. Il a également nié cette convention, soutenant qu’il n’a jamais été question de terrains entre les deux parties. Ibrahima Touré a aussi refusé de répondre aux questions des juges puisqu’il avait aussi le choix de ne pas répondre aux questions par abstention.

Au finish, il reconnaît avoir une procuration de la famille de Batio Lassana Touré, qui, selon lui, est différente de Lassana Batio Touré. Une dénomination qu’il a lui insérée dans le dossier pour, dit-il, qu’il n’y ait pas de problème au moment du partage de l’héritage. C’est ainsi que le juge lui a demandé de venir avec une copie de cette procuration et ses témoins qui lui ont donné mandat de gérer leur héritage. L’audience a donc été reportée au 4 juillet 2016.

Gabriel TIENOU

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *