Changement climatique : « NIGERWET », UN OUTIL POUR COMPRENDRE ET PROTEGER LE BASSIN DU NIGER

En vue de renforcer les compétences des agents de ses services techniques, le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, par l’entremise de la direction nationale des Eaux et Forêts, organise du 12 au 16 octobre à l’hôtel Olympe de Bamako, un atelier de formation sur l’utilisation des logiciels « GRADS and CLIMATE EXPLORER » pour l’analyse des récents scenarii climatiques du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (GIEC). La cérémonie d’ouverture des travaux, présidée par le conseiller technique, Baïkoro Fofana, s’est déroulée en présence du directeur national des Eaux et Forêts, Biramou Sissoko, du conseiller principal pour l’Afrique de la Convention RAMSAR, Paul Ouédraogo, et du directeur du département environnement de l’Université Senghor d’Alexandrie (Égypte), Martin Yelkouni.

iles archipel malouines buenos aires changement climatiqueLe phénomène du changement climatique et son corollaire de désertification affectent les moyens de subsistance des populations de l’Afrique de façon générale et celle des zones humides en particulier. En 1985, notre pays a adhéré à la convention sur les zones humides appelée « RAMSAR », du nom d’une ville iranienne. Il existe 4 sites d’une superficie de 4.204.640 ha.
Cette convention sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. C’est le seul traité du domaine de l’environnement qui porte sur un écosystème particulier. Les pays parties couvrent toutes les régions géographiques de la planète. La convention est en parfaite harmonie avec les 3 autres issues du processus de Rio (Brésil) : la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique, la Convention de lutte contre la désertification et la Convention sur la biodiversité. Ensemble, ces textes constituent de véritables cadres de réflexion, d’action et d’approche des questions d’environnement et de développement durable.
La Convention de RAMSAR est mise en œuvre au Mali à travers la politique nationale des zones humides adoptée en 2003 et son plan d’action national élaboré en 2004. De cette date à nos jours, notre pays a mené d’importantes activités qui ont fait l’objet de rapports nationaux soumis au secrétariat de la convention. Les secteurs très sensibles à la variabilité et au changement climatiques sont ceux qui sont en proie à la désertification. Les conflits liés à l’usage des ressources, la pauvreté et les migrations pourraient aussi s’accroître avec des conséquences perceptibles à l’échelle sous régionale voire internationale. C’est pourquoi la coopération régionale est importante dans la mesure où beaucoup de pays de notre sous région partagent de nombreuses ressources naturelles telles que les bassins fluviaux, les aquifères, les aires protégées, a rappelé Baïkoro Fofana qui note que nos pays appartenant à des instituions communes, sont donc sujets aux mêmes préoccupations environnementales.
Ainsi, l’initiative « NigerWet », qui fait l’objet du présent atelier, est un moyen opérationnel pour améliorer la mise en œuvre des objectifs de la Convention de RAMSAR et de son plan stratégique et le renforcement de sa visibilité dans le bassin du Niger. Cette session de 5 jours permettra de renforcer les compétences des participants sur les climatologies, l’analyse des scenarii climatiques et leur utilisation dans des études d’impacts et d’adaptation au changement climatique, les méthodes d’évaluation monétaire de l’environnement et des ressources naturelles et, la valorisation des services écosystémiques des zones humides.
A cet effet, le Mali s’engage à créer un environnement institutionnel adéquat pour aider l’initiative régionale « NigerWet » à accomplir les missions à lui confiées, a promis le conseiller technique du département.

C. A. DIA

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *