Actions d’assainissement de Ségou : L’implication de la jeunesse vivement souhaitée

En vue de permettre à la jeunesse de Ségou de jouer pleinement son rôle de citoyenneté dans le cadre de la protection du cadre environnemental, et créer un cadre de vie meilleure pour les populations ségoviennes et environs, le département en charge des questions environnementales, de l’eau et de l’assainissement leur a doté de matériels. La cérémonie de remise a eu lieu à la mairie de la commune urbaine de Ségou en présence des autorités communales et religieuses et de nombreuses autres personnalités. Cette remise de matériels a été suivie d’un échange avec le Conseil National des Jeunes sur l’implication des jeunes dans les actions d’assainissement de la ville de Ségou.

entree porte hopital nianankoro fmba segou

 

 

 « Pour soigner un mal, il faut remonter à son origine» nous confie un sage. Conscient de cela, les spécialistes de l’environnement, particulièrement du climat se sont, de plus en plus à travers des études avancées, intéressés à notre milieu environnemental qui est et demeure menacé de nos jours par des catastrophes naturelles dévastatrices. Les résultats de ces études révèlent que les sécheresses, la désertification, la baisse de la pluviométrie, l’augmentation graduelle de la température de la terre, les inondations, les cyclones avec leur corollaire de famine, sont imputables à l’homme lui-même. Alors la 15è édition de la quinzaine de l’environnement est mise à profit pour marquer la volonté des pouvoirs publics de jouer un rôle d’encadrement, d’éducation, d’information et de sensibilisation, en vue d’un changement de comportement envers notre environnement. C’est pourquoi le ministère de l’environnement en venant à la clôture de la quinzaine a apporté des matériels d’assainissement en faveur des autorités municipales de Ségou. Ces matériels sont dédiés à la jeunesse ségovienne pour lui permettre désormais d’être opérationnelle en ce qui concerne l’assainissement de la ville.

Il s’agit d’une remise de 30 brouettes, 40 pelles, 80 gans, 40 râteaux, 20 bottes, 100 caches nez et 20 poubelles dont le coût ne nous a pas été révélé. Sur les 20 poubelles, 15 sont dédiées à la commune urbaine de Ségou et 05 autres à la commune rurale de Pelengana.

Le ministre a signifié le bien fondé de ce geste qui favorisera certainement l’accès des populations à un cadre de vie acceptable, assaini avant de souligner que le Mali est riche de part sa culture, son savoir. Pour lui, cet héritage, nous devons le renforcer. Cela passe nécessairement par l’implication de toutes les parties prenantes.

Quant aux bénéficiaires, ils ont rassuré le ministre de faire de ces matériels un bon usage afin de donner à leur commune, un visage sain, un modèle de ville propre.

Après une remise symbolique de matériels, fut place à un échange avec le Conseil National des Jeunes sur l’implication des jeunes dans les actions d’assainissement de la ville de Ségou. A travers ces échanges, le ministre a mis un accent particulier sur l’indifférence environnementale qui caractérise aujourd’hui le peuple malien. Il a rappelé que le devoir de la citoyenneté est individuel et collectif. C’est pour souligner que chacun doit à son niveau, de tout temps et en tout lieu, se comporter en citoyen respectueux de l’environnement, en ce qu’il est convenu d’appeler «un citoyen responsable». D’autres intervenants comme le PDG de la SOMAPEP et le DGA de la SOMAGEP- SA ont abondé dans le même sens. Il s’agit de développer des leçons de la protection de nos ressources naturelles. De leurs interventions, nous retenons que nous devons ensemble observer les grands principes de défense de l’environnement, comme le recours aux bonnes pratiques, le reboisement, la gestion rationnelle des ressources naturelles, la préservation de la biodiversité, l’application des mesures de réduction et d’élimination de la pollution de l’air et du fleuve et des autres ressources en eau, etc.

 D’autres idées de bienfaisance ont été développées par des intervenants du département et de la société civile.

Cependant, la jeunesse de Ségou qui était la cible de cette conférence était absente dans la salle. Pourtant, on est tous unanime sur le fait que «L’avenir d’une nation repose sur sa jeunesse». Si cette assertion est donc vraie, peut-on se fier à la jeunesse de Ségou pour un résultat escompté ? Si non, alors, l’Etat est et demeure fortement interpellé car il est la première force qui décide des politiques de développement et détient le moyen.

Mamadou BALLO depuis Ségou

Source: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.