Enquête sur le scandale d’engrais : Pourquoi Bakary Togola doit boire le calice jusqu’à la lie

Le gouvernement du Mali a ouvert une enquête sur l’affaire dite du scandale de l’engrais frelaté. Le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), Bakary Togola, doit être la première cible des investigations. C’est lui, à travers un groupement d’intérêt économique (GIE), qui a partagé le marché de fourniture des 209 000 tonnes d’engrais pour la campagne agricole 2015-2016 aux sociétés. Les fournisseurs, la qualité et la quantité de leurs produits.

Nous avons pu nous procurer des copies des décisions d’adjudication des appels d’offres 01/2014/GIE, 02/2014/GIE et 03/2014/GIE du groupement d’intérêt économique d’approvisionnement en intrants et appareils de traitement (GIE), qui est aussi dirigé par  Bakary Togola, président de l’Apcam, conseiller technique du ministre du Développement rural.

Ces appels d’offres sont respectivement relatifs à la fourniture de complexe coton (99 000 t), de céréales (37 000 t) et d’urée (73 000 t). Seize sociétés ont exécuté le marché du complexe coton ; 8 ont fait celui des céréales et 22 autres ont gagné « la bataille » de l’urée.

Pour le complexe coton, le GIE de Bakary Togola a décidé d’attribuer le marché à 16 sociétés ainsi qu’il suit : 4000 t octroyés à Afrique-Auto, 25 310 t à Toguna Agro, 21 000 t à la Somadeco, 400 t à Agro Tropic, 1500 à la société, 11 000 à DPA, 17 325 t à GDCM, 2386 t à Mamadou Simpara. Le Partenaire agricole s’est contenté de 4000 t, Sad 1500 t, Sangoye 1060 t, la Sotracom 600 t, Smias 500 t, Sogefert 5569 t, 500 t pour la Sopam et 2340 t octroyés à Souad Distribution.

Pour l’urée, Bakary Togola a attribué le marché à 22 sociétés : 699 t à Afrique-Auto, 5000 à Alfarouk Service, 1000 à Arc-en-ciel, 1000 à Ciwara, 4344 à GDCM, 2000 à Hydrochem-Mali, 1074 à Kaos, 700 t à Mamadou Simpara, 574 t à Olam, 8000 à PKM, 4000 à Sad, 3500 à Sangoye, 641 à Sedicom, 7000 à SFD, 500 à Sicodit et à Sim Trading, 1500 à Smias, 1645 à Sodafi, 10 000 à la Somadeco, 3500 à Sopam, 695 à la Société Haïdara et fils et 15 129 à Toguna-SARL.

Pour les céréales, M. Togola, à travers son GIE, a adjugé le marché à huit sociétés : Agro Tropic 500 t, GDCM 5000 t, Mahamadou Simpara 500 t, Sad 500 t, Sangoye 4000 t, Sogefert 5000 t Somadeco 7000 t et Toguna Agro 14 000 t.

L’avis d’adjudication de ces différents appels d’offres a été signé par Bakary Togola le 4 octobre 2014 à Bamako.

Voilà pourquoi il est mieux placé pour éclairer les enquêteurs sur les sièges de ces sociétés dont certaines n’existent que sur le papier et surtout la destination de leurs produits à travers le pays afin de faciliter le retrait des intrants incriminés.

A suivre !!!

Maliki Diallo   

source :  L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.