Énergie du Mali : Le ministre Frankaly Kéita accusé

l’Energie du Mali, des accusations fusent de partout la contre la gestion faite des cadres de la société par le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique M. Mamadou Frankaly Kéita (ex-directeur de production électricité d’EDM-SA) et on craint même que cela n’ait un impact sur ses prestations.

 

Mamadou Frankaly KEÏTA ministre energie hydraulique biographie cv

Le ministre Kéita est accusé d’un comportement qui tend à démoraliser, frustrer et décourager les cadres et agents de la boite et c’est un véritable cri de détresse qui est lancé aujourd’hui à EDM.

Il semble que bien que le ministre Frankaly soit un ancien de la boite, il n’a pas bonne presse auprès de ses collègues.

 

 

 

Pour certains, depuis sa nomination à ce jour, le ministre ne fait que régler ses comptes personnels. Un règlement de comptes qui va à l’encontre de la prospérité de la société. L’éjection de son fauteuil de l’ancien DG, Tidiani Kéita a été mal perçue à EDM d’autant plus que l’intéressé est crédité d’un bilan positif.

 

 

A cet effet, selon des sources bien introduites, rien ne va à l’EDM-SA depuis le départ du désormais ancien DG qui avait mis cette société d’Etat sur la rampe du développement et de la stabilité en quelques mois de gestion, à travers la promotion des jeunes talentueux, compétents et dévoués.

 

 

Pour preuve, selon nos sources, en quelques mois de gestion de l’ancien DG, EDM a pu encaisser la plupart des impayés de factures estimés à des dizaines de milliards de F CFA, assurer l’approvisionnement correct en carburant en diminuant considérablement le problème de délestages qui était devenu un casse-tête pour les Maliens.

 

 

Avec le départ de ce cadre dont la compétence est avérée, dit-on, il y a non seulement un mécontentement du personnel qui dénonce une décision contre-productive aux relents de règlements de comptes, mais aussi des dysfonctionnements dans les prestations de la société et les Maliens peuvent s’abonner aux délestages.

 

 

On accuse le ministre de chercher aujourd’hui à généraliser une mafia dans la société à travers la guerre qu’il mène contre les compétences. Une mafia qui a vu le jour pendant que le même Frankaly était directeur de production électricité d’EDM-SA. Il semble qu’il y a aussi du népotisme, de l’affairisme et du copinage dans tout ça.

 

 

A EDM. SA des voix s’élèvent contre cette gestion empreinte d’amateurisme du ministre Kéita et appellent BK à la vigilance.

 

Ibrahim Yattara

SOURCE: L’Informateur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *