Emission « Leader de Demain » de Renouveau TV : L’invitée Dado Camara évoque les difficultés de la femme malienne

L’enregistrement de l’Emission « Leader de Demain » de Renouveau TV a eu lieu le samedi 1er avril 2017 à la Maison de la presse de Bamako. Cette émission présentée par le journaliste Oumar Sidibé avait comme invitée, Mme Traoré Dado Camara, fondatrice du journal ‘’L’annonceur’’, trésorière générale du bureau de la Maison de la Presse, vice-présidente du Réseau Média et droit de l’homme (RMDH). Au cours des débats, l’invitée Mme Traoré Dado Camara a évoqué les difficultés de la femme malienne à entreprendre. En outre, elle a invité les uns et les autres à travailler. « Il n’y a pas de sot métier, seul le travail paye », a-t-elle lancé.

Dado Camara traore journaliste presse annonceur rmdh plateau television tv

« Leader de Demain » est une tribune qui donne la parole aux entrepreneurs et chefs d’entreprises afin qu’ils puissent servir d’exemple à la jeune génération. L’émission en question qui a duré une heure de temps était structurée autour de trois grandes rubriques à savoir le portrait, l’entretien et face au public. Dans la rubrique portrait, il ressort que l’invitée, Mme Traoré Dado Camara est née en 1974 à Bamako-Medina coura, fille de Mamadou Camara et de Fanta Sow, Dado Camara fera ses premiers pas à l’école en 1981 plus précisément à l’école fondamentale de son quartier natal. Et c’est en 1988 qu’elle décrochera son certificat d’étude primaire à Kalaban-coura.

En 1988 la jeune Dado empoche déjà son diplôme d’étude fondamentale (DEF) au second cycle de Daoudabougou. C’est au lycée Kankou Moussa de Bamako que Dado obtint un bac scientifique en 1998 avant d’être orientée à la faculté des sciences juridiques et économiques option économie. En 2000, Dado bénéficie la bourse d’une ONG américaine du nom de Winrhok international. Ce qui lui conduira à amorcer une étude de journalisme à l’institut Djessi Djacson. Mais finalement c’est en 2005 que Dado décroche une maitrise en communication-journalisme à l’IGLAM.

Après plusieurs années au service des quotidiens, « Le Soir de Bamako » et « Nouvel Horizon » du regretté Chouaïdou Traoré, Dado Camara parvient à convaincre un certain nombre de ses sœurs dont principalement Mariétou Konaté, à mettre sur pied « L’Annonceur ». Créé en mars 2009, ‘’L’Annonceur’’ est un hebdomadaire qui a fait son petit bonhomme de chemin dans le microcosme médiatique malien. Sa spécificité : animée uniquement par les femmes, donc un hebdo 100% féminin. Les deux têtes dirigeantes en l’occurrence Dado et Mariétou, ont su élargir leur horizon à travers un autre mensuel dénommé ‘’L’Africaine’’.

Le duo s’impose aussi dans le mouvement associatif. En plus d’être le secrétaire à la communication de l’Association des éditeurs de la Presse privée (ASSEP) et de la trésorière générale du bureau de la Maison de la Presse, Mme Dado Camara est la présidente de l’alliance des patronnes de presse qui récompense chaque année des femmes modèles dans leurs domaines respectifs. Elle est également la vice-présidente du Réseau Médias et droit de l’homme (RMDH). Au cours de l’entretien, l’invitée, Mme Traoré Dado Camara a évoqué les difficultés de la femme malienne à entreprendre. « La femme malienne a beaucoup de difficultés d’entreprendre compte tenu de la situation de la femme dans notre société », a-t-elle dit.

Avant de rappeler qu’elle a eu, par le passé, des difficultés liées au déplacement d’un quartier à un autre par manque de transport en commun sur le trajet. En outre, elle a invité les uns et les autres à travailler. « Il n’y a pas de sot métier, seul le travail paie », a-t-elle lancé. Dans la rubrique face au public, l’invitée Dado Camara a exprimé sa passion pour le métier du journalisme tout en affirmant que l’une de ses fiertés est d’avoir créé le journal Annonceur.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.