El Hadj Issa Sacko dit Karamoko Bèfô est décédé dans l’effondrement d’une grue en Arabie Saoudite

Contrairement aux premières informations données par le gouvernement malien, il y a au moins une victime malienne dans l’effondrement d’une grue en Arabie Saoudite. Il s’agit d’El Hadj Issa Sacko dit Karamoko Bèfô, grand prêcheur et fondateur de la prestigieuse association «Saadatoul abadya Kounandya Badabada Ton».

el hadji issa sacko karamoko befo precheur musulman islam mort decede hommage

Les représentants du Mali à la Mecque ont fait une très mauvaise communication en allant vite en besogne. Bien avant que les autorités saoudiennes n’aient dressé un bilan provisoire, la délégation malienne a réuni les responsables des agences de voyage pour se fendre ensuite d’informations tendancieuses écartant la mort d’un pèlerin malien dans l’effondrement d’une grue sur la grande mosquée de la Mecque. Même quand ils ont été convaincus du contraire, ils n’ont fait pas un autre communiqué pour réparer leur bévue. C’est à travers l’agence Almadina que les Bamakois ont appris le décès de Karamoko Bèfô.

Selon des sources sécuritaires saoudiennes, le Mali est le seul pays à avoir communiqué sur ce sujet avant la fin des enquêtes, notamment l’identification des victimes, qui a pris trois jours. D’autant qu’il fallait d’abord fouiller dans les décombres pour dresser un bilan fiable avant toute communication.

C’est dire que les informations données par nos représentants à la Mecque n’étaient pas fondées, car l’effondrement d’une grue sur la Grande Mosquée de la Mecque a fait au moins 107 morts, vendredi 11 septembre, dans ce premier lieu saint de l’islam en Arabie saoudite. Dans ce drame, Issa Sacko dit Karamoko y a perdu la vie. On dénombre au moins 238 blessés.

Plusieurs jours après le drame, aucune information n’avait filtré de la présence d’un Malien parmi les victimes. C’est à travers les mouvements au niveau de la famille du prêcheur, que les gens ont commencé à s’interroger. Avant que des proches et certains membres de sa famille ne portent la mauvaise nouvelle à la connaissance de l’opinion publique.

El Hadj Issa Sacko dit Karamoko Bèfô était prêcheur international et fondateur de la grande et prestigieuse association dénommée «Saadatoul abadya Kounandya Badabada Ton». Il avait fait ses premiers pas de prêcheur à Ségou dont il a sillonné tous les cercles. Il avait ensuite séjourné à Koutiala avant de revenir à Ségou.

C’est à la suite d’une conversation avec un jeune marabout qu’il s’était décidé à venir s’installer définitivement à Bamako. Il a créé une radio à Banankoro, plus le siège de son association et son domicile.

Avant le mois de Ramadan, il y a ouvert une mosquée en présence du président du Haut conseil islamique, Mohamoud Dicko, un homme qu’il appréciait beaucoup. Bèfô donnait aussi des prêches sur les ondes des radios privées de Bamako. Il se consacra après à l’organisation du Hadj avant de s’associer à l’agence Almadina de feu Mody Sylla. Repose en paix, El Hadj Issa Sacko dit Karamoko Bèfô !

Kassim TRAORE

 

Le reporter

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *