www.campusmali.ml : le nouveau portail des universités et grandes écoles maliennes

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et ses partenaires ont procédé, le jeudi 23 juillet 2015, au lancement du nouveau portail des universités et grandes écoles du Mali. L’évènement, premier du genre dans le monde universitaire, était placé sous la présidence du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Me MountagaTall.

 

Ce nouveau portail a le mérite de mettre en place une nouvelle procédure d’inscription, plus rationnelle et équitable, qui permettra de réduire les temps d’attente. Il s’agira, entre autres, de : minimiser les files d’attente ; dispenser les nouveaux bacheliers et étudiants de déplacements longs et coûteux ; réduire sensiblement le coût global d’une inscription pour un étudiant ; désengorger les services de scolarité ; accélérer les procédures d’inscription ; moderniser la gestion des inscriptions ; disposer d’indicateurs et de tableaux de bord fiables et en temps réel. Etc. Ce portail se présente comme un nouveau service au service l’enseignement supérieur qui permettra concrètement de mettre un terme aux bousculades, bagarres, marchandages, dépenses et retards liés aux inscriptions. En plus, chaque étudiant disposera, dans le confort de sa chambre, sur son ordinateur, son téléphone ou dans un cybercafé du temps nécessaire pour s’inscrire en toute quiétude.

Jean-Marc Coris, concepteur du projet, estime que ce nouveau portail n’est que le début d’un vaste chantier et une étape qui favorisera l’installation des autres composantes du projet. Notamment, le Système d’Informations du Centre National des Œuvres Universitaires Œuvres Universitaires (CENOU) ; le Système Intégré des Ressources Humaines du département ; les systèmes de gestion des bibliothèques ; les plateformes de messagerie ; les plateformes collaboratives et/ou E-learning ; les Systèmes d’Information des organismes extérieurs publics ou privés.

« La cérémonie de cet après-midi est consacrée au lancement de l’inscription en ligne des néo-bacheliers (2015) et du progiciel de gestion intégrée (PGI) dans un référentiel de système d’information partagé et unique pour le MESRS et toutes les institutions d’enseignement supérieur (IES) », a rappelé le ministre de l’enseignement supérieur. Avant d’ajouter que l’inscription en ligne constitue l’une des premières actions menées dans le cadre de cette réforme. « Il s’agit d’un pas essentiel dans la mise en place des bases de données du système de l’enseignement supérieur, qui va notamment permettre la moralisation des inscriptions ainsi que le développement d’indicateurs fiables pour la prospective en vue de fournir les éléments de politique du secteur », a ajouté Me MountagaTall. Il précisera que : « le fondement de la bonne Gouvernance s’appuie sur la mise en place d’un système d’information intégré pour l’enseignement supérieur et la Recherche et la mise en œuvre du SIGE au niveau des IES permettra la production de données et d’indicateurs pour alimenter la base de données centrale à des fins de suivi et de planification». Le site Campus Mali, a expliqué le ministre, c’est aussi l’assurance que chaque bachelier aura accès à toute l’information sur chacune des formations et pourra s’y porter candidat jusqu’à la date limite des inscriptions. A cet égard il apparaît, avance-t-il, comme un outil de simplification de la réinscription des étudiants actuels et assure une meilleure organisation des rentrées universitaires que nous voulons plus moderne, plus efficace, plus juste. «Un accent particulier sera mis sur l’amélioration de l’assurance qualité et la planification actuellement faibles comme indiqué par le diagnostic du secteur », conclut-il.

Il est aussi à préciser que le renforcement des capacités de planification conduira à la production de statistiques annuelles pour une meilleure compréhension du système de l’enseignement supérieur, la réalisation d’études et d’analyses de base sur les dépenses du secteur, le financement et la performance.

Seydou Karamoko KONE

 Source: Le Flambeau
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.