USTTB: la 5e promotion de l’ISA porte le nom Mamadou Sinsy Coulibaly

L’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) a abrité deux évènements, ce jeudi matin. En plus de la sortie de la 5e promotion de l’Institut des Sciences Appliquées (ISA), le président du Conseil national du Patronat du Mali (CNPM), a lancé le programme «Genesis Startups Mali». C’était sous la présidence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

«Vos diplômes ne valent rien». La sentence peut paraître sévère et démoralisatrice de la part d’un parrain à ses filleuls. Mais pour un self-made-man comme Mamadou Sinsy Coulibaly, il fallait plutôt entendre une invite à l’entreprenariat, dans un pays où 70% des diplômés sont confrontés à la dure loi du chômage. Vous êtes en compétition, a martelé le président du CNPM, aux nouveaux diplômés. En compétition contre tous les diplômés du Mali, en compétition  contre vos semblables en Afrique et dans le monde. Pour le patron des patrons maliens, la crise que traverse notre pays a entamé la capacité d’absorption des nouveaux diplômés. «La solution, indique-t-il, réside en partie dans l’auto-emploi».

Pour aider les nouveaux diplômés à entreprendre, Mamadou Sinsy Coulibaly a lancé le projet «Genesis Startups Mali». Un projet issu du Programme de Soutien à l’Economie Numérique, à l’Innovation et à la Créativité des Incubateurs et des Startups (SENICIS). L’objectif de GENESIS Startups Mali est de développer l’entreprenariat et l’innovation des diplômés maliens. Le projet est une initiative conjointe du groupe Eureka et de l’Institut des Sciences Appliquées. La première phase accompagnera 100 jeunes diplômés de l’ISA, mais aussi de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG) et de l’Institut Universitaire des Technologies (IUT).

«Les jeunes maliens doivent mettre à profit leur fougue, leur curiosité et leur dynamisme au service de plus d’innovation et de créativité», a affirmé le parrain de la 5e promotion de l’ISA. Pour lui, c’est la seule condition pour le développement du Mali, après 60 ans d’aide au développement, sans résultat.  Auparavant, le directeur de l’ISA, le Pr Mamadou Wélé avait invité «les nouveaux ambassadeurs» de son institut à donner le meilleur d’eux-mêmes sur un marché de l’emploi impitoyable.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *