Université des sciences sociales et de gestion de Bamako: BEAUCOUP D’EFFORTS MALGRE LA CRISE A L’IUG

La 3è session ordinaire  du conseil de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB) s’est tenue hier (jeudi 3 novembre) dans la salle de conférences du rectorat de l’USSGB sise au quartier du fleuve sous la direction du président du conseil de l’USSGB le Pr Amadou Diallo.  A l’ordre du jour les administrateurs ont lu, réélu, examiné, discuté et adopté le plan d’action 2016, deux projets de décision relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de la Cellule interne d’assurance qualité et la note relative à l’état d’avancement de l’élaboration du manuel de procédures administratives, financières et comptables 2017 de l’USSGB.

faculte Université sciences juridiques politiques Bamako Usjpb fsjp siege residence

Le recteur de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako, le Pr Samba Diallo a déclaré que cette 3è session ordinaire  se tient à un moment où l’USSGB connait au plan social une forte accalmie du fait des efforts de compréhension de tous les partenaires de l’Université (responsables universitaires, syndicats d’enseignants et d’étudiants). « Au plan académique, l’accalmie a permis un déroulement normal de l’année universitaire 2015-2016. Les évaluations sont terminées partout. Nous nous apprêtons à entamer le processus qui conduit à la reprise des cours. Que les partenaires de l’USSGB soient remerciés. Nous saisissons donc cette occasion pour leur faire part de notre entière dédicace au dialogue franc et fécond » a plaidé, le recteur.

Le Pr Samba Diallo a ensuite rappelé que la seconde session de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako avait une série de recommandations. L’élaboration d’un plan d’actions, la relecture du plan stratégique, la tenue de la 3è session ordinaire du conseil, le projet de budget 2017 et le manuel de procédure étaient les plus emblématiques de cette série de recommandations.  Certaines de ces recommandations ont été exécutées. Mais d’autres par contre n’ont pas pu l’être pour plusieurs raisons indépendantes de la volonté du rectorat de l’USSGB. Les ressources propres de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako n’ont pas pu être établies, car l’année académique n’est pas achevée et les nouveaux bacheliers n’ont pas encore commencé leurs inscriptions a conclu, le Pr Samba Diallo.

Le président du conseil de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako a lui constaté que la  période qui s’est écoulée avant cette session a été caractérisée par deux faits majeurs: la persistance de la crise à l’Institut universitaire de gestion (IUG), malgré l’exécution de la recommandation demandant la mise en place d’une commission de médiation et le départ du rectorat de son vice-recteur laissant le recteur seul aux commandes de l’USSGB encore en pleine zone de turbulence. Pour cela, le Pr Amadou Diallo a félicité le recteur de l’USSGB pour avoir pu tenir seul les commandes  de son Université et garder le cap, malgré la traversée de la zone de turbulence qui a duré de longs mois.

Créée le 28 septembre 2011, l’Université des sciences sociales de gestion de Bamako est un établissement public à caractère scientifique, technologique et culturel. Elle a pour mission de contribuer à la mise en oeuvre de la politique nationale en matière d’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. L’USSGB a aussi une vocation à la fois nationale, sous-régionale internationale. L’université comprend 4 structures de formation et de recherche: la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG), la Faculté d’histoire et de géographie (FHG), l’Institut universitaire de gestion (IUG) et l’Institut universitaire de développement territorial (IUDT).
S. Y WAGUE

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.