Une rentrée scolaire à Kidal ?

Alors que la rentrée scolaire au eu lieu lundi dernier pour la majorité des académies au Mali, après quatre ans de conflit, au nord du pays, l’insécurité demeure et les établissement scolaires restent fermés privant d’études nombres d’élèves. Pourtant à Anéfis voir à Kidal les choses pourraient changer.

ecole lycee classes etablissement scolaire coranique ville nord mali kidal

Dans le Nord du mali, sur le terrain, notamment à Anéfis, on œuvre déjà à la réouverture des écoles pour la rentrée 2016. Les deux établissements de la ville sous la direction de l’académie de Gao devraient rouvrir leurs portes dans la quinzaine qui vient et le programme scolaire national y être dispensé. « Nous allons rouvrir les établissements normalement la semaine prochaine, nous préparons la rentrée », explique Babba Ould Sidi El Moctar, le maire d’Anéfis. « Pour l’instant cette réouverture ne concerne que les deux établissement d’Anéfis, nous sommes plus confiants cette année car la Plateforme pourra assurer la sécurité qui faisait défaut l’année dernière. En réalité, c’est les enseignants qui craignaient pour leur sécurité, ce qui faisait que les classes restaient closes, les choses devraient changer », ajoute l’élu local.

Du côté de Kidal, Le gouverneur de la ville basé à Gao ainsi que le directeur de l’académie de l’enseignement de Gao, ont tenté lundi 3 septembre dernier, de gagner Kidal pour la rentrée scolaire, ils ont été contraint d’annuler leur déplacement pour des raisons sécuritaires. Cependant, un nouveau départ pour la ‘‘ville bastion’’ est prévu et on assure même qu’une rentrée scolaire serait programmée pour le 15 septembre prochain, en fonction de la donne sécuritaire.

Une commission d’éducation locale de la ville de Kidal, a travaillé ces deniers mois à des rapprochements avec l’État et des partenaires comme l’Unicef, pour donner, pendant les vacances d’été, des cours de rattrapage aux élèves du primaire déscolarisés.

Ces deux rentrées, si elle sont menées à terme, devraient permettre de réinsérer dans le programme scolaire national nombre d’élèves trop longtemps déscolarisés.

 

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *