Syndicat Nationale de l’éducation de base: Les enseignants vont en gréve le 15 décembre

Le Syndicat national de l’éducation de base (Syneb) prévoit d’observer une grève de 72 h du mardi 15 au jeudi 17 décembre 2015 si ses revendications ne sont pas satisfaites. Au nombre de celles-ci, le Syneb exige la levée de suspension et le paiement immédiat des salaires du mois de novembre 2015 de tous les enseignants suite au contrôle physique de novembre 2014.

Universite faculte etudiants amphi cours

Dans son préavis de grève envoyé au département de tutelle, dont copie nous est adressée, le Syneb se dit conscient de ses responsabilités pour l’avenir de l’école malienne. C’est pourquoi, il engage la bataille pour être mis dans son droit. Celui de voir les 9 points inscrits dans son cahier de doléances satisfait avant le 15 décembre 2015.

Signée par le secrétaire général du Syndicat, Amadou Coulibaly, la lettre de préavis de grève exige la signature immédiate du projet de l’arrêté 3282 portant sur la mobilité et les congés de formation des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales.

Le Syneb instruit au ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de finaliser le processus d’intégration des enseignants des écoles communautaires, contractuels de l’Etat et ceux dont le dossier est en cours de traitement. Les syndicalistes réclament la création de la passerelle entre la fonction publique des collectivités et celle de l’Etat.

S’y ajoutent la mise à jour des sessions de reclassement, d’hiérarchisation, d’avancement (Etat, collectivités…), la relecture du décret 437 fixant les modalités de la hiérarchisation des emplois du personnel enseignant contractuel de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale du 13 octobre 2005 en son article 4.2 et du décret 324 portant statut particulier du personnel enseignant de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale du 6 août 2003 en son article 12.

Au nombre des autres revendications, il y a la prise en charge 12/12 de la subvention des enseignants des Ecom, Ced, CDPE, Cies, Caf et animateurs des préscolaires qui sont payés 9/12 mois de l’année. Le paiement immédiat des arriérés de salaire des CT13 et de tous les rappels liés à l’intégration, l’avancement, la hiérarchisation, la correction des indices et de la double vacation ainsi que la poursuite du remboursement des cotisations au titre de l’Amo conformément au protocole d’accord signé le 15 décembre 2014.

Aminata Traoré

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *