Revue conjointe 2015 du secteur de l’Education et de la Formation Professionnelle : Les partenaires sociaux prennent le pouls de l’école

La crise politico-sécuritaire a fortement contrarié la mise en œuvre des programmes de développement du secteur de l’éducation, notamment  le PRODEC,  le PISE 3 (Programme d’Investissement Sectoriel de l’Education) pour la période 2010-2013; le Plan d’actions d’urgence, le Programme intérimaire holistique pour la période 2015-2016 du département en charge de l’Education et de la recherche Professionnelle. L’édition  2015 de la Revue Conjointe du Secteur de l’Education et de la Formation Professionnelle vient de boucler ses travaux  dans les locaux du Centre International de Conférence de Bamako.

Débutée le jeudi  dernier, cette rencontre a regroupé le monde de l’éducation nationale et les partenaires techniques du secteur. La cérémonie était présidée par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall. Il était accompagné, pour la circonstance, par son homologue de l’Education Nationale, Barthélemy Togo, le représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Etaient aussi présents à ces travaux  les Secrétaires généraux des ministères en charge  de l’Education Nationale,  de l’Enseignement Supérieur, de l’Emploi et de  la formation professionnelle, le représentant du Maire de la commune III  du district de Bamako, Mme le chef de file des  Partenaires Techniques et Financiers  des secteurs  de l’éducation, les partenaires sociaux de l’éducation et de la formation professionnelle et beaucoup d’autres personnalités. Ainsi, pendant  trois jours,  les acteurs de  l’éducation et  les partenaires du secteur ont passé en revue  la situation du secteur de l’éducation et de la formation professionnelle. Sur la base d’objectifs biens élaborés tels que faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la revue sectorielle conjointe de 2014 ; d’analyser les statistiques sur l’enseignement fondamental sur la période 2014-2015 ; de faire le point du niveau de préparation de l’annuaire des statistiques de l’enseignement supérieur au titre de l’année académique 2013-2014 ; de faire l’état des lieux des statistiques de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ; d’annoncer les orientations pour la prochaine décennie en termes de planification et de statistiques ; d’analyser le niveau d’exécution technique et   financière des plans opérationnels des années 2013 et 2014 et d’identifier, enfin, des orientations pertinentes  susceptibles d’alimenter le dialogue politique et le nouveau programme.

 

Mohamed N. Kéïta  (Stagiaire)       

 

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.