Résultats du Test d’entrée de l’IUG au compte de l’année 2018-2019 : 700 candidats admis avec succès sur 7595 postulants

Les résultats du test d’entrée de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG) au titre de l’année universitaire 2018-2019, sont proclamés par l’administration de l’institut le lundi 29 Octobre 201, après les épreuves du test qui se sont déroulés le 23 et 24 septembre dernier. Cette année, nous a expliqué le Secrétaire principal (SPAL) de l’IUG, Youssouf Kolon Coulibaly, ils sont 700 postulants à réussir avec succès sur les 7595 qui ont examiné pour le test d’entrée, soit 419 garçons et 281 filles. La direction de l’IUG, à travers le SPAL s’est réjouit des améliorations, du sérieux qui ont prévalus cette année à toutes les phases jusqu’à ce jour et par toutes les prenantes au concours. «Cela est l’illustration de la redynamisation de l’Institut qui est en cours déclenché par le Directeur général Dr Badra Alou Macalou», clame le SPAL.

Ils ont examiné dans les filières de formations suivantes. La filière Création et Gestion d’entreprise (CGE) a enregistré 300 admis dont 113 filles. La filière Organisation et gestion des organisations (OGO) a fait 260 admis dont 116 filles. La filière Sciences Techniques Commerciales (STC) a obtenu 140 passants dont 52 filles. A voir de près, le taux de participation des candidats au test en deçà de celui de l’année dernière où il y a eu plus de 9000 dossiers de candidature. La direction de l’institut a une explication par rapport à cette situation. « Oui, il y a plus de candidatures l’an dernier que cette année.  L’an dernier, on n’a eu plus 9000 candidatures contrairement à cette année qu’est de 7595 mandatures. Nous pensons qu’il y a eu peu de postulants cette année, car les résultats du Baccalauréat n’ont pas été fameux aussi que ça. De plus, nous avons aussi décidé cette année d’être très strict sur ce qu’on fait pour  aller vers l’excellence qu’est notre crédo. C’est pourquoi, on a fixé deux semaines seulement pour le dépôt des dossiers de candidature. A deux semaines justes, nous avons arrêté le dépôt. Cela n’avait pas été fait le cas l’an dernier. On n’a même prolongé la date des dépôts », explique le secrétaire principal de l’IU, Youssouf Kolona Coulibaly.

Contrairement aux précédentes éditions, il y a eu une particularité cette année dans l’organisation du test selon le SPAL. « Nous avons eu le souci de nous améliorer. Les travaux se sont déroulés dans un temps très record, tout a été respecté. A trois semaines, on n’avait finit les travaux de secrétariat contrairement à l’an passé où cela avait frôlé les deux mois. Cela sous entend qu’on a beaucoup appris de nos erreurs. D’où l’élargissement de la base cette année avec  plus d’implication des enseignants dans le déroulement, du personnel de l’administration. Les équipes se sont relayées. Bref, de tout le monde et à toutes les étapes. Ce qui, je  pense à donner un coup d’accélérateur aux travaux » indique le SPAL Coulibaly. Et de poursuivre, « notre souci est d’aller  vers l’excellence. Cela ne saurait être possible sans rigueur, sans transparence dans la gestion des affaires. C’est pourquoi cette année, nous avons essayé d’améliorer les choses. Je dirai même sans risque de me tromper  qu’il y a du sérieux  dans le test, il y a un Caractère sérieux  dedans. Et si on a fierté aujourd’hui c’est ça. Car on ne connaissait aucun des postulants, ont nous avons fait les choses en âme et en conscience », a fait savoir le SPAL Youssouf Kolon Coulibaly.

La rentrée des nouveaux admis du test d’entrée, estime le SPAL,  n’est plus qu’une question de jour. «Pour la rentrée 2018-2019 pour les premières années, nous comptons le faire dans deux semaines, en tout cas, dans ce mois de novembre, contrairement à l’année dernière où la rentrée a été faite en décembre. Là aussi, nous anticipons. Ce qui n’est pas mauvais pour nous», a annoncé le SPAL Youssouf Kolon Coulibaly.

C’est simplement vous dire que c’est la redynamisation de l’IUG qui est en cours dans al discrétion sous la conduite du Directeur général, Dr Badra Alou Macalou. Les deux véhicules Land Cruiser flambants achetés il y a quelques jours sur fonds propres de l’IUG, rappelle le SPAL, est une illustration de cette redynamisation, de la recherche de l’excellence de l’équipe dirigeante actuelle de l’institut.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *