Rentrée scolaire : La pauvreté chasse la tranquillité

Chaque année, la rentrée est un moment important pour les enfants et leurs parents. Nouvelle classe, nouveaux professeurs, nouveaux camarades, sans oublier l’achat des fournitures.

 

Cette année, les parents d’élèves n’ont pas préparé la rentrée des classes en toute tranquillité. Pas que les boutiques n’ont pas proposé le plus grand choix de fournitures scolaires sélectionnées pour les classes de maternelle, primaire, collège et lycée. Ou que les prix proposés ne sont pas abordables. Mais l’argent est allé en vacances. Cartables, trousses, sacs à dos et agendas scolaires devaient compléter les achats de rentrée scolaire.Beaucoup de parents se sont contentés d’acheter les cahiers et les livres, renvoyant à plus tard l’acquisition de sacs. Ceux de l’année dernière pourraient faire œuvre utile en attendant des lendemains moins arides.

Des milliers d’écoliers maliens ont repris le 1er novembre le chemin des classes dans un contexte économique défavorable et d’insécurité ayant occasionné la fermeture de milliers d’établissements d’enseignement préscolaire, primaire et secondaire dans plusieurs régions.

Source : L’Informateur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.