Nouveau pôle universitaire de Kabala : IBK fait son chemin de bâtisseur

Avec le nouveau  complexe universitaire de Kabala, le Mali peut se tapoter la poitrine de se hisser parmi les grandes universités sous-régionales, sinon africaines. Ce, eu égard à sa grandeur, mais surtout  à son campus social pour les Etudiants, ses blocs pédagogiques et administratifs, un complexe sportif et une connexion en internet de haut débit, répondant aux standards internationaux.

 

institut universite faculte ecole kabala etudiante

Fruit de la coopération sino-malienne, le pôle universitaire de Kabala, dont le ton du démarrage des travaux a été donné le 10 mars 2014 par le Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, est un complexe bâti sur une superficie de 103 hectares pour un coût total d’investissement de 80 milliards de FCFA. Il comprend un campus social pour Etudiants, des blocs pédagogiques et le siège du Centre national des œuvres universitaires (CENOU). C’est un projet d’ATT qu’IBK, doué du sens élevé de la continuité de l’Etat, est venu exécuter fidèlement, rien que dans l’intérêt supérieur du Peuple malien.

 ibrahim boubacar keita inauguration cite complexe universite faculte ecole kabala etudiant

Infrastructures pédagogiques et hospitalières

Les bâtiments, ils sont construits sur une superficie de 42 000 m2 et  comprennent le Rectorat, un centre multimédias, une école doctorale, un Bloc administratif d’amphithéâtres comportant deux salles de 500 places chacune et une autre de 300 places. A ceux-ci s’ajoutent une faculté des Sciences Humaines, une autre de Droit et une Ecole normale d’enseignement technique et professionnel, avec leurs annexes.

Quant aux résidences universitaires et structures annexes, elles comprennent  4 Blocs de 1020 lits chacun, une administration et des salles d’études. Elles sont exclusivement financées par le Budget de l’Etat pour un montant d’au moins 25 milliards de francs CFA. A côté de celles-ci, on y trouve un restaurant universitaire, une cafétéria centrale, un centre commercial,  un centre de santé, une salle polyvalente, un complexe sportif de deux terrains de football, de basket-ball et de handball, des voiries et divers réseaux. Grosso modo, ce pôle universitaire de Kabala a une capacité d’hébergement de 4080 Etudiants.

 

Une infrastructure réformatrice

La construction d’une telle infrastructure s’inscrit dans le cadre de la Politique nationale de réforme de l’enseignement supérieur entreprise par les autorités maliennes et leurs engagements à améliorer les conditions de formation et de recherches universitaires dans notre pays. Il s’agit, en effet, d’améliorer progressivement et de manière remarquable la performance académique des Etudiants, de renforcer les capacités d’accueil et d’apaiser le climat social.

Construite par le Cabinet d’architecture et d’urbanisme (CADAU) d’Ismaël Diallo, cette cité universitaire a été inaugurée, le mardi 28 février dernier, par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta.

Ainsi, placée sous la haute présidence d’IBK, la cérémonie marquant cette inauguration a enregistré la participation du Premier Ministre, Modibo Kéïta, du Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé, de l’ex-président de la Transition, le Professeur Dioncounda Traoré,  de Madame l’Ambassadeur de la Chine au Mali, Mme Lu Huiying ainsi que celle de certains  membres du Gouvernement, des Présidents des institutions de la République, du Corps professoral, des étudiants et d’une foule nombreuse de citoyens de la zone de Kabala et des localités environnantes. Tous  sont venus saluer les efforts du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, qui vient ainsi de faire de patriotisme.

 

IBK, Homme d’actions

Selon le Maire de Kalaba-Coro, Issa Bocar Ballo, cette cité universitaire érigée au plein cœur du village de Kabala est «une nouvelle lumière qui s’élève sur le quartier en le transformant en un vaste pôle d’attraction et de partage du savoir». Puis, il ajoute que cette œuvre est à l’actif du Chef de l’Etat qu’il qualifie de «Grand bâtisseur qui n’a jamais cessé de rêver grand pour notre Mali». Selon ses propres termes, IBK est connu pour son «patriotisme, son pragmatisme et son sens de  l’honneur et de la dignité».

Aux dires de l’élu local, cette cité traduit les préoccupations profondes du Président IBK quant à l’avenir de la jeunesse malienne.

«Avec IBK, tout le Mali est sur le chantier de constructions multiples. Cela, dans tous les domaines socioculturels et économiques, avec le retour de la paix, de la sécurité et du mieux-être pour tous. Bref, IBK est réellement l’Homme de la situation au Mali», a reconnu Issa Bocar Ballo. Qui a ajouté : «N’en déplaise à qui ne veut l’entendre».

 

La Coopération vieille de plus de 56 ans renforcée

Du côté de l’Ambassadrice de la République Populaire de Chine au Mali, Mme Lu Huiying, cette cité universitaire  est la plus grande réalisation exécutée en Afrique de l’Ouest par la Chine, après le CICB, le Stade du 26 Mars et le troisième pont de Bamako. Et l’Ambassadrice de faire savoir que cette réalisation de la cité universitaire de Kabala, offerte gracieusement par le Gouvernement chinois à celui du Mali, rentre dans le cadre de raffermissement des liens de coopération entre les deux pays, vieille de plus de 56 ans. Egalement, l’ouvrage participe au renforcement de l’Education au bénéfice des deux Peuples amis. «L’éducation constitue un fondement de l’Etat», a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : «Notre rêve commun devient aujourd’hui une réalité grâce à l’exécution de ce vaste projet de cité universitaire dont les travaux ont été achevés trois mois avant son délai imparti».

Il faut noter que ce joyau architectural constitue la première phase du projet. «Les Etudes pour les travaux de la deuxième phase de la cité universitaire débuteront très prochainement», a indiqué Mme l’Ambassadeur de Chine à Bamako.

 

Les difficultés des Etudiants en voie d’être atténuées

Quant au Ministre de l’Enseignement Supérieure et de la Recherche Scientifique, Mme Assetou Founé Samaké Migan, le nouveau pôle universitaire de Kabala vient amenuiser les souffrances des Etudiants maliens et leur permettre d’étudier dans des conditions optimales. Par conséquent, relever les énormes défis auxquels le système éducatif malien est confronté par, notamment, l’allégement des dépenses de l’Etat liées à la location des salles qui n’offraient pas généralement le confort aux Professeurs et Etudiants.

«Cette cité offrira le confort recherché par les Etudiants», a rassuré Mme le Ministre. Cela, au regard de la commodité et la décongestion qu’offre le cadre.

L’Etat est une continuité

Devant un parterre d’Etudiants venus le remercier, le Président IBK a fait comprendre que le souci de créer cette université est à son actif et à ceux de ses prédécesseurs, notamment l’ex-président ATT. «L’Etat est une continuité. Ce projet a démarré en 2010, je n’étais pas aux affaires, c’était mon frère, le Président Amadou Toumani Touré, qui était là. Dans la suite, il y a mon ainé Pr Dioncounda Traoré. Cela, je ne serais jamais idiot de penser qu’ils ne fondent pas le monde. On vient, on fait son temps et on passe. D’autres viennent également pour poursuivre votre œuvre», a déclaré le Président IBK.

 

Un clin d’œil à Dioncounda Traoré

Le Chef de l’Etat s’est par ailleurs réjoui de l’accompagnement de son frère aîné et prédécesseur Pr. Dioncounda Traoré qu’il a vivement salué. «L’Etat est une succession, mon ainé Pr. Dioncounda Traoré m’a émerveillé aujourd’hui. Son émerveillement est le mien. L’homme pragmatique qu’il est, est très heureux», a salué IBK.

 

Respect de l’adage: «Un esprit sain dans un corps sain»

«Un esprit sain dans un corps sain, ce sera désormais le cas ici. Ceci nous permettra d’avoir une élite conforme à notre Histoire, parce que nous fûmes une nation de coutumes. Nos aînés, parents et camarades ont brillé sur les stades africains. Ce temps est un peu lointain, il faut qu’ils reviennent dans le temple scolaire et universitaire ici », a souhaité le Chef de l’Etat. Son Excellence IBK qui n’a pas manqué d’appeler les Etudiants à une utilisation rationnelle des infrastructures.

«Il faut que les bénéficiaires soient hautement responsabilisés, hautement responsables», a-t-il conseillé sagement.

Il faut rappeler qu’avant d’arriver, le Président de la République a procédé à l’inauguration de la voie d’accès à l’Université. Sur le site de la cité, après avoir visité l’amphithéâtre des 500 places, IBK a procédé à la coupure du ruban symbolique devant le Bâtiment de l’amphithéâtre, visité la salle des machines et une partie du Bâtiment de l’administration centrale et fait la découverte solennelle de la stèle.

A la suite de l’étape de la coupure du ruban symbolique, il s’est rendu à la zone résidentielle de la Cité universitaire. Là, il a procédé au dévoilement du monument et visité un Bloc de dortoirs.

Cyril ADOHOUN

 

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *